Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > GRENOBLE > AG de la Fédération
Version imprimable de cet article

AG de la Fédération

Lieu "Sous les couleurs de Marseille"

Date : 7 octobre 2015

le blanc et le bleu
Accueillies par les Dames de Marseille, toutes de blanc et de bleu vêtues, nous étions plus de 270 à embarquer sur « le vaisseau bleu », superbe hémicycle de l’Hôtel du Département, afin d’assister à la grand-messe lycéenne. La croisière fut riche de rencontres et d’échanges et Dominique, notre présidente, vous parlera, lors de l’A.G. de Grenoble, de la vie du Lyceum et des orientations prises.
Un petit tour en train nous amena ensuite vers la « Bonne Mère » où le mistral ne faillit pas à sa réputation.
La soirée de gala se déroula dans un lieu magique et chargé d’histoire : le beau Palais du Pharo, résidence impériale de Napoléon III et de son épouse la princesse Eugénie, magnifiquement situé sur un plateau dominant l’entrée du Vieux-Port de Marseille.
Nous avons été accueillis aux sons des fifres et tambourins par un groupe du folklore provençal. Danses des cordelles, rigodons et mazurkas ont animé l’apéritif.
Puis nous avons pénétré dans le beau salon d’honneur pour un dîner de qualité, venant du meilleur traiteur de Marseille. Ce repas fut à hauteur, non seulement des lieux, mais aussi de la truculence du discours de JP Gaudin !
Presque toutes logées près du Vieux-Port, nous avons pu faire le trajet à pied pour revenir du Pharo, balade digestive au clair de lune, entre le fort St Jean et le fort St Nicolas.
Bien des visites nous étaient proposées le lendemain et nous nous sommes égaillées entre le MuCEM, le parc Borely et son musée des Arts Déco et de la Mode, l’église de la Vieille Charité, la basilique Notre Dame, l’abbaye Saint Victor, la Canebière et ses boutiques (le fameux magasin l’Empereur) les fabricants de santons et ceux de navettes, le Stade Vélodrome ou les carrières des Baux de Provence.
Après avoir résisté au « mistrallet », nous pénétrons dans ces carrières grandioses et recevons le choc de nous retrouver dans la Chapelle Sixtine au plus près des fresques en mouvement, comme si nous volions d’un mur à l’autre. Pendant une heure, les chefs-d’oeuvre de Raphaël, Michel-Ange, Léonard de Vinci ont ainsi défilé sous nos yeux émerveillés. Le public, médusé, se taisait et marchait tranquillement dans les différentes salles. C’était d’une beauté à couper le souffle !
De ces deux journées bien remplies, retenons les moments d’écoute et de partage très chaleureux. Gardons aussi, dans les yeux, le reflet du Blanc et du Bleu de… MARSEILLE !
MO.T notre maquettiste et aussi C.M./D.B./M.A./les pigistes, C.C. et C.S./ les photographes et D. VDB