Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > CAEN-NORMANDIE > BIBLIOTHEQUE Alexis de TOCQUEVILLE
Version imprimable de cet article

BIBLIOTHEQUE Alexis de TOCQUEVILLE

Date : 18 mai 2017

En janvier 2017 a été inauguré ce nouvel équipement culturel en remplacement de la bibliothèque municipale de la place Guillouard*, devenue beaucoup trop étroite.
Le choix du site, la presqu’île, sur l’emplacement des anciens équipements portuaires des bois Savare, est stratégique : c’est la jonction entre l’actuel centre ville et le futur quartier des bords de l’Orne vers la mer. Ce site dans l’avenir sera desservi par une ligne de tramway.
Un concours international a sélectionné, parmi plus de 100 candidatures, l’agence de l’architecte néerlandais Rem Koolhaas,
Le projet (budget 60 millions €) a été rendu possible grâce à un partenariat Etat-Communauté d’agglomération.
Le bâtiment est en forme de croix de St André ; il comporte 4 branches dont 2 orientées Ouest-Est respectivement vers l’Abbaye aux hommes et l’Abbaye aux dames. Il donne une impression de “minéral” combinant béton, verre, métal et bois. Seuls quelques coussins et assises de mobilier, parsèment de touches éclatantes de couleur, une dominante de gris et de transparence.

Le sous-sol est occupé par les réserves, des bureaux et ateliers de préservation. La bibliothèque possède en effet une collection de 700 000 documents dont 580 000 en réserve et seulement 120 000 (ceux de moins de 10 ans) exposés en accès libre. Il est procédé régulièrement à un tri appelé “désherbage” pour détruire au pilon les documents périmés, et stocker les autres en magasin intermédiaire durant à nouveau 10 ans. A l’issue de ce séjour en magasin intermédiaire, un 2ème tri identique sélectionne les documents qui resteront en collection dans les réserves.
Le rez-de-chaussée a été voulu lieu de rencontre tel un forum.
La hauteur sous plafond est de 4,50 mètres. Le faux-plafond, est une sorte de treillis métallique, qui tend à masquer les infrastructures béton et les tuyauteries.
On trouve : au centre, le bureau d’accueil, les escalators et l’ascenseur ; dans la branche Nord un auditorium de 150 places ; dans la branche Est des locaux techniques pour les arrivages et la réception du matériel ; dans la branche Sud, la cafétéria et un espace détente, et dans la branche Ouest un espace d’exposition délimité par un rideau de chaînes métalliques.
L’auditorium, vitré, plonge vers le sous-sol ; son occultation est obtenue par des rideaux couleur métal, perforés de petites fentes, et zippés les uns aux autres. Il peut être loué pour des conférences/séminaires extérieurs.
Un imposant meuble en bois devant l’entrée, le kiosque, était initialement destiné à l’exposition des périodiques ; à l’arrière on y trouve des casiers de stockage, grillagés, pour les prêts en attente d’être livrés. La situation du kiosque, face aux portes, en plein courant d’air, a détourné les périodiques vers une extrémité de branche près de la cafétéria.
Le retour des livres est automatisé à partir de plusieurs bornes, dont une à l’extérieur accessible 24/24 et 7/7. Le livre est pris en charge par un tapis roulant entre 2 rubans, et dirigé par un “relai de tri”, dans le chariot correspondant à son site de stockage en réserve, en fonction de l’adresse qu’indique sa puce RFID (Radio Frequency Identification),.
Une petite salle triangulaire entièrement vitrée près de la sortie, est un espace citoyen destiné à des activités civiques.
Le 1er étage est un immense espace évidé ouvert sur les 4 axes de la croix, sans aucun pilier… une sorte de cathédrale ouverte sur la ville !
L’escalator et la cage d’ascenseur sont revêtus d’inox brillant faisant office de miroir afin de ne pas “casser” cet espace. Rien n’arrête le regard sur près de 360°. Cet étage est suspendu à l’armature du 2ème étage, et bordé d’immenses vitres de 6,20 m de haut, allant du sol au plafond (fabriquées en Italie, 75 000 € la vitre). Le vitrage intérieur est plan, mais le vitrage extérieur est bombé afin de mieux résister à la force du vent. C’est une prouesse technique réussie.

Un système dit de “free-cooling” permet l’accumulation durant la nuit d’air frais dans les faux plafonds, pouvant être redistribué en journée s’il fait trop chaud derrière les vitrages.
Les collections sont classées en 4 fonds : Littérature, Sciences Humaines, Arts, Sciences et techniques. Chacune d’elles occupe une branche de l’édifice en croix.
Au Nord, le pôle Sciences et techniques sur un fond de métal perforé incurvé pouvant servir d’écran de projection ; à l’Est le pôle Arts, où domine le verre et la transparence sur fond de verre ; au Sud le pôle Sciences Humaines avec des panneaux à double face pivotants et présentant tantôt des portraits d’illustres normands, tantôt un revêtement en simili cuir métallisé. Derrière ces panneaux, se trouve la salle, plus sombre, des fonds précieux et du fonds normand. Entre les 2, incorporé dans la paroi, une sorte d’aquarium permettra d’exposer en sécurité, des documents précieux. A l’Ouest, le pôle Littérature sur un fond de gradins en bois, accueillant des coussins colorés ; il permet d’accéder tout en haut à un petit salon de lecture avec une très belle vue sur le port. L’ouverture des fenêtres de ce petit salon se fait par translation télécommandée pour que, de l’extérieur, l’esthétique de l’immeuble ne soit aucune-ment modifiée. Derrière ces gradins de bois se trouve un patio accessible à partir des bureaux et dédié au personnel comme espace de détente.
Les postes d’accueil et bornes de prêts des bibliothécaires sont noirs et facilement repérés. Les rayon-nages, tous sur roulettes, sont limités à 1,20 m de haut pour ne pas couper l’espace. Ils contiennent des écrans dits “feuilletoirs” permettant de connaître les documents en magasin intermédiaire ou en réserve, correspondants aux thèmes du dit rayonnage.
Plus de 100 postes informatiques (contre seulement 7 dans l’ancienne bibliothèque) sont à disposition du public. Il faut environ 15 mn entre la demande sur une borne de prêt et l’arrivée du document.
Le lecteur peut choisir de s’installer dans des fauteuils très originaux et design (forme de sabot/décagone / rocking chair / fauteuil grillagé) ou sur des coussins, en position presque allongée.
Le 2ème étage, plus bas de plafond, est le pôle Enfants.
L’espace est fragmenté en de nombreux petits salons colorés autour de bacs de livres ou de BD ou de CD/DVD. Les enfants peuvent s’allonger pour lire ou être assis dans toutes les positions !

On y trouve des tables basses portant des écrans, outils numériques donnant accès à des sites sélectionnés par les bibliothécaires. Un espace “petite enfance” est limité par une grande vitre donnant sur une pente végétalisée.
“L’espace des contes” est particulièrement joli. Il est circulaire et peut être fermé et isolé par un lourd rideau de velours bleu qui l’entoure à l’heure du conte. Le conteur est assis sur une sorte de trône décoré de passementeries dans un camaïeu de bleus. Les enfants lui font face sur des coussins gris de toutes tailles, en forme de gros galets.
Horaires
La bibliothèque A de Tocqueville est ouverte à tous gratuitement de 9:00 à 18:30 du mardi au samedi et le dimanche après-midi (sauf du 2 juillet au 10 septembre inclus). L’accès aux étages n’est possible qu’à partir de 11:00 et le dimanche à partir de 15:00
Il est possible d’emprunter jusqu’à 30 documents imprimés et 30 non imprimés.
Visite virtuelle sur le site
http://bibliotheques.caenlamer.fr/

* l’ancienne bibliothèque municipale de la place Guillouard sera réhabilitée pour abriter les archives municipales et l’état civil. MTB et MS