Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > LILLE-FLANDRE > CERCLE DE LECTURE
Version imprimable de cet article

CERCLE DE LECTURE

Date : 1er mars 2017

Gaël FAYE – Petit pays. Burundi 1993. Gabriel, de père français et mère Rwandaise raconte les évènements qui ont marqué son adolescence : il y a l’avant, le bonheur de l’enfance dans une famille aisée, les copains. Puis la guerre entre Tutsis et Hutus et le froid entre ses parents.
L’insécurité commence au Rwanda où vit la famille de sa mère, puis continue au Burundi. Gabriel et ses copains seront bientôt en contact avec la guerre et ses atrocités.
Très bien raconté, style agréable et même poétique.
Kent HARUF – Nos âmes la nuit. – Addie, 75 ans, veuve depuis de nombreuses années fait une étrange demande à son voisin Louis. Voudrait-il bien passer de temps en temps la nuit avec elle, simplement pour se parler, se tenir compagnie ?
Ainsi commence une très belle histoire d’amour, mais les choses ne sont pas si simples…
Andreï KOURKOV – le Pingouin. Victor, russe, vit avec un pingouin dans son appartement, racheté à un zoo en faillite. Il trouve un job dans la rubrique nécrologique d’un grand journal il doit écrire des biographiques de personnalités. Mais un jour, ces personnages commencent à disparaitre pour de bon….
Laurent GAUDE – Ecoutez nos défaites.- Assem Graïeb lassé d’avoir mené tant d’opérations pour les renseignements français, part pour une dernière mission : retrouver un ancien membre des commandos d’élite américain. A Zurich, il croise Mariam, archéologue irakienne qui tente de sauver des œuvres d’art dans la zone dévastée du Moyen Orient. (Palmyre entre autres)
En contrepoint l’auteur parle de Hannibal face à Rome, un instant vainqueur puis vaincu devant fuir. Haïlé Sélassié, le Negus, Roi des Rois, obligé de partir en exil. Il revient pour retrouver son trône au moment de la révolution et finit vaincu dans son propre pays. Enfin Grant contre Lee et la victoire baignée du sang de toutes les victimes de cette guerre civile.
Peut-on parler de victoire quand il y a tous ces morts des deux côtés ? Livre très fort, plein d’amertume. Style magnifique.
Grégoire DELACOURT- Danser au bord de l’abîme. – Emma, 40 ans, mariée, 3 enfants, tient une boutique de mode pour enfants dans le vieux Lille et habite Bondues. A la Brasserie André de Lille, elle croise le regard d’un homme et se sent attirée par lui. Fera-t-elle le pas de tout quitter pour le suivre ?
Mais le sort est cruel et l’avenir devient désespoir. Il lui faudra affronter beaucoup de solitude pour retrouver son équilibre…
Axelle HUBER – Si je ne peux plus marcher, je courrai… A 37 ans, Léonard, père de 4 enfants est atteint de la maladie de Charcot qui le prive peu à peu de tous ses muscles et le rend prisonnier d’un corps qui ne répond plus. Léonard garde le sourire et connait la joie malgré la souffrance et meurt 4 ans plus tard.
Avec une grande justesse, son épouse raconte l’humour de Léonard malgré la maladie croissante et sa personnalité édifiante.
Témoignage bouleversant à dévorer d’une traite.
Armelle GUILCHER - Pour l’amour d’une île. – Marine est née et a grandi dans une petite île bretonne. Devenue médecin, elle décide de retourner sur l’île perdue dans les brumes. Les mois passent mais elle ne parvient pas à amadouer les habitants. Les patients se font rares et l’hostilité est palpable, semblant trouver sa source dans l’histoire familiale. Au bord du découragement elle ravive le passé pour comprendre, au risque de rouvrir des blessures enfouies.
Kate MORTON – l’enfant du lac .- En 1933, Théo 11 mois disparait durant la nuit de la St. Jean. Malgré les enquêtes, l’enfant demeure introuvable. Après ce drame, la maison du lac tant aimée est fermée et laissée à l’abandon. 70 ans plus tard une jeune inspectrice londonienne en vacances en Cornouailles, curieuse, s’intéresse à cette mystérieuse disparition et reprend l’enquête, au grand dam d’une des sœurs de Théo devenue écrivain à succès.
Laurent GOUNELLE – Et tu trouveras le trésor qui dort en toi. – Alice jeune femme athée, dynamique et conseillère en communication, retrouve Jérémie, son copain d’enfance devenu prêtre et curé de Cluny. Elle apprend qu’il déprime car son église se vide et il n’y a plus que des vieux à la messe. Elle décide de l’aider et lui fait assister à des réunions sur le développement personnel. Petit à petit ils évoluent tous les deux : elle se rapproche de la spiritualité en lisant la Bible, les Evangiles, l’Hindouisme et le Bouddisme ; pour lui les messes deviennent plus vivantes et les gens commencent à venir l’écouter…….
Humour – recherche spirituelle – bonne étude du comportement humain.
Anne WIAZEMSKI – Un saint homme.- Alors que vient de paraitre son premier livre, Anne retrouve après 20 ans d’éloignement le père Dean, prêtre, professeur de français à Carracas qu’elle a connu lors de ses études dans les années 60. Une amitié profonde et une complicité intellectuelle les avaient rapprochés.
Beau récit. Anne évoque simplement des moments de sa vie à travers ce lien privilégié et rend hommage à cet homme plein d’attentions et ouvert aux autres.
Pascal RUTER – Barracuda for ever. – au rythme endiablé des barracudas, Napoléon, 85 ans décide de commencer une nouvelle vie. Avec son petit-fils Léonard ils enchainent les 400 coups. Gare à tous ceux qui voudraient déporter le grand’père en maison de retraite !Cependant il découvre ses véritables adversaires, implacables et sournois.
Roman plein de tendresse et d’amour. On passe du rire aux larmes.
Michel QUINT- Un hiver avec le diable.- Dans le Nord de la France, 8 ans après la libération, en pleine guerre d’Indochine, les tensions sont ravivées par un incendie criminel dans une ferme, qui tue une famille de 4 personnes. Robert, un escroc à la petite semaine rencontre Hortense, l’institutrice, qui vient d’accoucher d’un garçon dont on ne connait pas le père. Discussions dans le village à la veille du procès d’Oradour. Vie du village où le fils du docteur est mort en Indochine et les incendies continuent. Chaque personnage a qq.chose à se reprocher pendant l’occupation…
Bien documenté sur l’histoire de la région pendant les années de guerre et après. Style bien à lui, dru et bourru.
Serge JONCOUR – Repose toi sur moi.- Aurore, styliste de mode, citadine, élégante et distante a un mari américain qui gagne des millions dans une multinationale. Mais elle a des problèmes avec son associé qui veut lui ravir l’entreprise qu’elle a fondée. De l’autre côté de son immeuble il y a une cour envahie par des corbeaux. Des logis vieillots lui font face. C’est là qu’habite Ludovic, recouvreur de dettes qui vient de la campagne, veuf, vient en aide à tout le voisinage. Un amour de contes de fées survient entre les deux et l’on passe d’une personne à l’autre. Tous deux sont émouvants et s’attirent. Les mondes (paysans et milieux de la mode se cotoient et s’affrontent. Magnifique exemple de don de soi et désintéressé.
Nina BOURAOUI – Beaux rivages.- Après 8 ans d’amour Adrian quitte A. pour une autre femme. Le livre est la radiographie de cette séparation. Nous sommes tous égaux devant un grand chagrin d’amour. Les larmes rassemblent davantage que les baisers…l

par Jacqueline Hoffman