Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Fédération > Comptes-rendus > COMPTE-RENDU de l’ATELIER LITTERAIRE de MARSEILLE
Version imprimable de cet article

COMPTE-RENDU de l’ATELIER LITTERAIRE de MARSEILLE

Date : 19 décembre 2015

FEDERATION FRANCAISE DU LYCEUM CLUB INTERNATIONAL
www.lyceumfrance.org

Atelier des Activités Littéraires des Clubs,
Marseille 6 Octobre 2015

Avant-Propos

L’idée de cette rencontre fut le rôle, capital à mes yeux de la lecture, sous toutes ses formes, pour l’accès à la culture. Pas de culture sans lecture !
Je m’étonnais souvent de la diversité des formes des différents cercles littéraires. L’étincelle fut la réflexion d’un membre de Grenoble, suscitant cette réunion. Notre AG à Marseille fut le lieu idéal. Merci à Edith d’avoir bien voulu en assumer la mie en œuvre.
A la lecture de ce rapport, je ne peux que m’émerveiller ! Quelles richesses !
Nous avons toutes à nous inspirer des expériences des autres clubs. Aucun fonctionnement n’est à plaquer d’un club à l’autre, mais il y a beaucoup à puiser !
Bonne lecture à toutes, et bon partage de cette lecture lors de vos prochaines rencontres !

Muriel Hannart

Le cahier de l’Atelier

Heureuse initiative de la Fédération, qui nous a fait nous retrouver nombreuses pour un débat-découverte de nos activités littéraires respectives, l’idée étant venue de savoir qui fait quoi, de se faire ouvrir la malle aux trésors des autres clubs. Car on lit (des cercles de lecture, bibliothèques tournantes, Cafés littéraires), on dit (un atelier Lire et Dire), on écrit (un atelier d’Ecriture), on étudie des textes (des groupes Discussion, Philo, Echange et Réflexion). Intéressant besoin de communiquer, auquel a fait écho le rappel des possibilités offertes par le site internet du club. Alors c’est vrai que le temps a semblé bien court, pas moyen de tout se dire !

Ce cahier devrait ainsi permettre à chacune de retrouver nos discussions, de piocher des idées, des perspectives et d’engager de nouveaux échanges de club à club. Car globalement, nos diverses activités littéraires suivies concernent entre 10% et 30% des membres de nos clubs, ce qui n’est pas mince, et la créativité est au rendez-vous …

Et pour finir, un souhait : diffuser dans les clubs le volume de 6 nouvelles de l’Atelier d’Ecriture du club Bretagne, une première au Lyceum Club de France, je crois…

En toute amitié, Edith Tillement

Heureusement les livres, les librairies et les prix littéraires existent encore car c’est l’amour de la littérature qui a conduit nos clubs à créer des cercles de lecture regroupant idéalement une dizaine de lycéennes. Selon les clubs les approches sont différentes, sans qu’aucune ne soit à privilégier, car ce que ces textes expriment tous c’est le plaisir d’être ensemble, de mieux se connaître, de mieux s’apprécier, de pouvoir lier des liens d’amitié.
Marylou Van Surell

Contenu

Une première partie du document rassemble les textes des groupes à thèmes et cafés littéraires, une seconde partie ceux des cercles de lecture et des bibliothèques tournantes.

Les annexes comprennent le tableau récapitulatif des diverses activités littéraires de chaque club et l’utilisation du site internet dans un document « pas à pas » proposé par Chantal Giraud.

Groupes à Thèmes et Cafés Littéraires
Lyceum Club Bretagne
Atelier d’Ecriture
Texte Annie Fréard
IDEE DE DEPART : l’envie d’écrire, la présence d’une de nos lycéennes qui a déjà publié 14 livres et a pris la responsabilité de cet atelier d’écriture, 6 lycéennes en feront partie sur 60 membres du club.
OBJECTIF : écrire chacune une « nouvelle ».
Première réunion
Qu’est-ce qu’une nouvelle ?
-  texte court (5 - 50 pages)
-  histoire réaliste, centrée sur un événement impliquant peu de personnages
-  exploitation des répercussions psychologiques
état d’âme du personnage principal
-  dénouement inattendu.
ETAPES DE SA MISE EN PLACE
Réunion suivante (1 mois après) : nous n’avions rien écrit…et étions prêtes à abandonner le projet.
Nous avons eu alors besoin de l’animatrice pour nous guider, nous stimuler : « Il faut
« trouver votre idée = sortir en réfléchissant = écouter – regarder – observer – penser.
« visualiser ensuite l’environnement dans lequel votre histoire se déroulera de manière
cinématographique.
« activer vos sens pour être cohérent : œil, oreille, goût, toucher…
« écrivez tout ce que vous avez envie, peu importe le fouillis, on fera le tri ensuite.
« pas de titre avant d’avoir fini ».
Personnellement, le facteur déclenchant sera une chapka retrouvée en rangeant mon garage !
Pour une autre, ce sera un souvenir d’enfance, ou une peur, ou une histoire entendue…
Réunion suivante : toutes avaient écrit un début (une page environ) avec une idée de la suite.
Réunion suivante : tout était écrit.
Et… nous avons toutes constaté que lorsque l’on a une histoire en tête, on est pressée de la « coucher » sur papier, car elle nous « empoisonne » l’esprit jusqu’à ce qu’elle soit écrite ; mais il faut aussi un temps de « maturation » de son histoire…
Réunions suivantes : corrections, mises en ordre, lecture devant les autres (pas facile !) chaque « nouvelle » reflétant bien la personnalité de chacune.
Trouver un titre, un imprimeur, voir la présentation…
ANALYSE des RESULTATS
Nous avons réalisé un petit livre que nous allons vendre 5 euros aux membres de notre club lors de notre prochaine AG (nous sommes très fières de nous !!).
Mais surtout, nous trouvons qu’ « écrire ce n’est pas si difficile » et allons inciter les autres !
Toutefois, un animateur est nécessaire pour démarrer un atelier d’écriture, c’est-à-dire quelqu’un qui a écrit et rencontré les difficultés à surmonter.
LA SUITE…
Nous allons tenter une autre façon d’écrire : nous allons choisir une phrase ou un événement et continuer l’histoire,
Exemple : - une photo découverte par hasard
-  « elle entendit un rire gras qui s’échappait par la fenêtre »…
-  « elle marchait seule dans la forêt lorsqu’un frisson lui parcourut le dos »
Notre première réunion ayant lieu le 24 Novembre je pourrai vous en dire plus…plus tard...

Lyceum Club Fontainebleau
Groupe « Echange et Réflexion »
Texte de Edith Tillement
Initié en 2013 il a évolué au cours du temps.
D’abord orientée vers l’étude d’un livre plutôt axé sur l’évolution de la société (ça a été Petite Poucette de M. Serres), sa formule est maintenant que chacune s’empare d’un texte qui a retenu son attention (article de journal, extrait de livre, interview etc…) et diffuse ce texte au groupe avec ses commentaires et ses interrogations.
Nous avons ainsi été amenées à abordé des sujets comme « identité et appartenance » puis « transmission, transgression » et actuellement nous commençons « la violence » à partir des outils d’analyse de l’œuvre de René Girard (philosophe français ayant fait carrière aux USA, décédé le 4 Novembre de cette année).
Nous nous réunissons à peu près tous les 2 mois et consacrons autant de réunions qu’il nous semble nécessaire pour débattre d’une idée, « alimentée » au fil des réunions par des textes qui reprennent le sujet de façon « concentrique ».
Nous faisons un compte-rendu de nos échanges en « fin de thème ».
Nous n’avons pas de référent professionnel, nous nous posons la question sans l’avoir encore résolue…Une démarche évidemment plus facile pour un club comme Orléans qui a pris de façon univoque l’option « philo ».

Lyceum Club Lyon
Groupe de Discussion
Texte de Roselyne Gauthier et Christiane Péchiné
Le groupe est ouvert à toutes les lycéennes intéressées par des discussions suivies.
Le thème est choisi par le groupe. Les thèmes sont apolitiques et « areligieux ».
Ils furent variés : les faits divers dans la presse, les relations générationnelles, la culture occidentale d’aujourd’hui, la justice, la notion de progrès. Nous nous partageons le travail de recherche : lecture, site internet, documentaire, film… tout ce qui peut nourrir nos échanges et nous essayons d’en tirer une idée directrice, des consensus.
La participation fut régulière et assidue pour toutes nos rencontres. Le groupe était constitué de 9 participantes, soit presque 30% des lycéennes du club.
Comment se déroulent nos rencontres : un exemple « la justice ».
La plupart d’entre nous avions une idée très approximative de son fonctionnement.
- 1 / on se partage les recherches sur les différentes justices : civile et pénale.
- 2 / puis les différents tribunaux : instance, gande instance…cours d’assises etc
- 3 / le rôle du personnel : magistrats, avocats…etc
- 4 / on connaît le fonctionnement et les questions fusent. Pour y répondre une avocate amie de notre responsable accepte de nous renseigner. Autour d’un déjeuner très sympathique nous découvrons peu à peu les arcanes et méandres du monde judiciaire.
- 5 / on va sur le terrain. Une après-midi au tribunal. Visite du tribunal accompagnées du bâtonnier. Nous assistons ensuite à différents procés pour violence, détournement de biens, des délibérés de jugements, nomination de médiateur…
Nous avons toutes été extrêmement contentes de ce moment. Nous pensons avoir pris contact avec une réalité que nous ne connaissions pas, pleine d’humanité et de questions.
Les comptes-rendus des séances ”Justice” qui ont eu lieu en 2014 ont concerné :
1 - Les personnels
2 - La justice civile
3 - Un après midi au tribunal de Villefranche (mai 2014)
4 - Intervention et échanges avec Me Chantal Pégaz- Gajovka (avocate à Villefranche
sur Saône) sur l’organisation de la justice.
Perspectives
Actuellement nous sommes un peu dans le « deuil » de ce groupe et nous envisageons de remettre sur pied un autre moment de réflexion, certainement avec un intervenant extérieur.
Le ou les thèmes de réflexion ne sont pas déterminés à ce jour. Le plus important sera de trouver « l’animateur » ad hoc. C’est aussi l’occasion de remercier Christiane Rolet qui a eu un rôle essentiel puisqu’elle a animé, mené longtemps le groupe de discussion.

Lyceum Club Orléans
Notre groupe de réflexion philosophique
Texte d’Isabelle Bertrand
Edith m’a donc demandé de faire une présentation de notre groupe de réflexion philosophique
qui va entamer sa 3e année.
Je dois dire en préambule que c’est quelque chose dont nous parlons depuis longtemps, Edith et moi et que Fontainebleau a été en quelque sorte le club précurseur puisque quelques lycéennes avaient fait un travail très poussé sur « Petite Poucette » avec son auteur, Michel Serres, travail repris dans une synthèse très intéressante.
POURQUOI la création de ce cercle ?
Je pense que vous serez d’accord avec moi pour dire que la vocation de nos clubs Lyceum est d’emmener chacune loin, parfois plus loin même qu’elle ne se croit capable d’aller, en agissant comme une sorte de révélateur. Et plus le cheminement personnel de chacune sera « abouti », plus c’est tout le groupe Lyceum qui en tirera un bénéfice collectif dans la qualité des échanges, des amitiés…
C’est pour cette raison que nous avons souhaité créer ce petit cercle car il me semblait que Réfléchir sur des thèmes philosophiques est déjà une garantie de progression personnelle mais Réfléchir Ensemble est le sens même de notre appartenance Lyceum.
COMMENT fonctionne ce groupe ?
Le démarrage de ce groupe ne pouvait se faire sans la présence d’une personne compétente, formée et extérieure au Lyceum pour éviter les conversations de salon, les dérapages éventuels et garantir la qualité des apprentissages en assurant une vraie progression dans nos réflexions. Cela nécessitait une personne dont l’autorité et les connaissances étaient avérées et reconnues par toutes.
Ce n’est donc que lorsque j’ai eu la chance de rencontrer Pierre Muckensturm que notre projet a pris forme. Nous avons un peu tâtonné pendant une ou deux séances et puis très vite, notre groupe a trouvé sa cohésion et son rythme.
Tâtonné parce qu’il y a une forme de pudeur à s’exprimer parfois sur des sujets existentiels qui parlent de nous dans ce que nous avons de plus secret, nos quêtes, nos incertitudes…Il faut donc que la confiance s’installe et là, nos échanges prennent une consistance accrue.
Notre groupe est composé d’une quinzaine de personnes, très fidèles.
Nos sujets :
Au départ, P. Muckensturm a tenu à ce que nous choisissions nous-mêmes nos thèmes. J’avais donc proposé les Propos d’Alain.
Nous avons ensuite travaillé sur les Confessions de Saint Augustin (la notion de temps, de durée et de mémoire) et ensuite sur la Liberté : le libre arbitre (Descartes et Spinoza), la liberté morale (Kant…) et la liberté politique (Sieyès, Rousseau, Le Chapelier…). Cette année, nous allons commencer par l’exercice de la liberté politique (un trimestre) et ensuite nous travaillerons sur l’Art.
Déroulement des séances :
L’une d’entre nous prépare une introduction reprenant une synthèse rapide des thèmes contenus dans les textes lus par toutes. Notre intervenant rectifie, pose des questions pour guider nos réflexions et rappelle la teneur des concepts philosophiques avec souvent une mise en perspective historique.
Les séances se déroulent chez l’une ou l’autre et sont très conviviales.

Lyceum Club Orléans
Le Café littéraire – texte d’Anne-Lise Raynaud
A Orléans, le Café littéraire a lieu environ tous les mois et demi. Deux lycéennes* sont chargées de la préparation, alternativement elles présentent un livre choisi par elles.
A la fin de chaque séance le livre pour la séance suivante est annoncé. Chaque participante a
Donc environ un mois et demi pour le lire, de façon à pouvoir donner son avis et apporter des arguments qui nourriront la discussion.
Donc environ un mois et demi pour le lire, de façon à pouvoir donner son avis et apporter des
arguments qui nourriront la discussion.
En ce qui concerne la préparation voici comment je procède :
-  Le choix du livre.
C’est certainement l’étape que je considère presque comme la plus difficile, il faut lire beaucoup d’ouvrages avant de pouvoir en élire un car j’essaie de respecter certaines "contraintes " :
• pas trop gros, sinon tout le monde ne l’aura pas terminé,
• relativement récent, sinon déjà lu donc manque de découverte, manque d’intérêt
• pas trop cher (souvent incompatible avec récent)
• écarter des thèmes que l’on a déjà abordés dans des romans précédents
• écarter des thèmes trop " sensibles " ou qui pourraient entrainer des susceptibilités ou réveiller des douleurs personnelles,
et pour moi une contrainte absolue :
• bien écrit, j’attache une importance particulière à la beauté de la langue.
Compte-tenu de tout cela, j’essaie de porter mon choix sur des oeuvres qui sont vraiment significatives, voire qui "bousculent " un peu, qui ont une part d’originalité, car je pense que le Café littéraire est justement le lieu où il faut sortir des sentiers battus ; c’est l’occasion de lire des livres que l’on n’aurait pas lus autrement, le but étant aussi de faire découvrir toutes les ressources de la littérature en allant au fond des choses.
-  La rédaction.
Une fois l’étape du choix du livre franchie vient l’étape suivante : celle de la rédaction. Elle suppose plusieurs lectures au cours desquelles je note toutes les réflexions qui me viennent à l’esprit, ensuite je construis mon exposé en organisant ces notes ; je ne peux pas me passer d’un support écrit car il y a toujours un fil conducteur, il faut respecter un ordre, une logique, il est important que les idées soient à leur place.
-  L’intervention
Ensuite, pour l’intervention, je procède toujours de la même façon :
• rapide biographie de l’auteur ;
• situer le livre dans son œuvre
• rapide résumé
• analyse des thèmes abordés
• idées générales qui découlent des thèmes.
Je m’interromps de temps en temps pour demander l’avis général, mais j’avoue qu’il faut vite recadrer pour que nous ne soyons pas entrainées dans des digressions très éloignées du sujet.
A la fin les discussions sont largement ouvertes et parfois très animées.
Je remets ensuite à celles qui le souhaitent une" fiche " de lecture où je reprends l’essentiel de mon intervention. Le lendemain j’écris une synthèse de la séance que j’envoie à
Isabelle** pour qu’elle apparaisse dans les comptes-rendus de nos activités sur notre site.

Voilà, c’est ma formule, je ne prétends pas que ce soit la meilleure mais c’est pour moi la plus naturelle donc la plus facile à réaliser.
Nous sommes environ une quinzaine, toutes très fidèles, et tant que les rangs ne se dégarnissent pas...
Si vous voulez une idée des livres que j’ai présentés je peux citer :
Les insurrections singulières, de Jeanne Bénameur
La grand-mère de Jade, de Frédérique Deghelt
Réparer les vivants, de Maylis de Kérangal
Les évaporés, de Thomas Reverdy
L’Intranquille, de Gérard Garouste
Et le prochain sera :
Les gens dans l’enveloppe, d’Isabelle Monnin.
.
En ce qui concerne l’avenir je pense passer le relais dans quelque temps, car je pense qu’une lassitude peut s’installer, il faut changer de formule, pour toujours susciter la surprise, la curiosité pour maintenir l’intérêt.
*Actuellement Anne-Lise Raynaud, qui signe ce texte, et Chantal Rey
** Isabelle Bertrand, présidente en exercice.

II Cercles de Lecture et Bibliothèques tournantes
Lyceum club Bordeaux
Cercle de lecture
Texte de Lucette Rabaté
Dans notre cercle de lecture, d’un effectif de 6 à 9 lycéennes, la parole circule bien.
Chaque mois, nous lisons toutes un même livre et nous en discutons, le titre est choisi par chacune, à tour de rôle, suivant les coups de coeur du moment.
Souvent, l’une ou l’autre apporte un éclairage complémentaire. L’aspect « douceurs », c’est à dire un goûter chez celle qui nous reçoit, est essentiel car nous avons beaucoup de plaisir à nous retrouver.
Parmi les livres que nous avons aimés je peux citer :
Passé imparfait, de Julian Fellows, une critique acerbe des jeunes filles de la bonne société des sixties ;
Le Royaume, d’Emmanuel Carrère, les tout débuts du Christianisme, avec beaucoup de verve et de fantaisie ;
Le problème Spinoza, d’Irving Yalom, un livre qui nous a beaucoup passionnées ;
Le dérèglement du monde, d’Amin Maalouf, les croisades vues par les arabes, nous avions entendu l’auteur de passage à Bordeaux parler de son livre ;
Bain de lune, de Yannick Lahens, beau livre poétique sur les malheurs d’Haïti, nous avons découvert la vitalité de la francophonie.

Nos amies du club lisent souvent les comptes-rendus et nous consultent sur le choix de livres !

Lyceum Club Bretagne
Atelier de Lecture
Texte Annie Fréard
Il concerne le quart de nos effectifs.
Il se réunit 1 fois par mois.
La « responsable » nous propose 2 ou 3 titres, ses « coups de cœur » du moment et nous en choisissons un. Nous lisons donc toutes le même et nous en discutons à la réunion suivante.
C’est très animé et très « vivant ».

Lyceum Club Caen
Cercle de Lecture
Texte de Béatrice Fix
Nous avons un cercle de lecture dont le fonctionnement ne nous donne pas entièrement satisfaction et le club cherche actuellement une nouvelle formule, peut-être sous la forme d’un café littéraire ? Pour dynamiser un groupe « vieillissant » Béatrice est donc venue assister à l’Atelier avec plein de questions dans la tête et dit en être repartie avec plein d’idées à mettre en forme et en pratique. Les expériences exposées dans ce document lui sont autant de précieuses références.

Lyceum Club Dijon Bourgogne
Les clubs de lecture
Texte de Francine Boisset
Le Lyceum Club de Dijon Bourgogne compte 2 cercles de lecture.

Il y a 8 ans quelques Lycéennes, autour d’une tasse de thé, ont décidé de créer le premier cercle de lecture. Suite à l’importance des membres : 14 ou 15, un second cercle a vu le jour il y a 4 ans, le partage s’est fait entre 10 lycéennes pour le premier et 7 pour le second.
Les membres se retrouvent chaque mois, soit pour un déjeuner convivial (chez les plus gourmandes), soit pour un goûter, malgré les calories…

Les livres à l’étude sont proposés à tour de rôle par celle qui reçoit, disséqués en commun lors des rencontres, tandis que par ailleurs circule un livre apporté par chaque membre en début de saison.
Le choix des livres se fait selon les sensibilités des unes et des autres. En découle aussi une étude de l’époque (culture, économie, histoire) et de la société.
De même, la vie de l’auteur, l’ écriture et le style retiennent notre attention.
La richesse et la diversité de nos approches, parfois très éloignées, nous permettent une analyse plus fouillée, plus personnelle nous amenant à porter un autre regard sur notre ressenti.

Ces rencontres "littéraires" suscitent des échanges tous plus nourris les uns que les autres, la fréquence de nos débats permettant à chacune de se livrer d’avantage au fil des mois.
Outre l’intérêt de la lecture partagée il convient de mettre en exergue "l’AMITIE" qui s’affirme tout au long de l’année.
La connaissance des unes et des autres s’avère plus vraie, parce que plus à l’écoute en petit comité dans la mesure où l’effectif reste limité à 8 ou 10 personnes.
Mieux vaut créer un autre cercle plutôt que d’être en trop grand nombre ce qui nuit à la qualité des échanges, plus personne ne s’écoutant.

Lyceum Club Fontainebleau
Cercles de Lecture
Texte de Edith Tillement et Marylou Van Surell
Nous avons deux cercles de lecture : La Fontaine et George Sand.
Comme Dijon, nous avons dédoublé le cercle de lecture initial, devenu trop nombreux au fil des ans. Chaque cercle, se réunit séparément tous les mois, et, une fois par an, nous avons une réunion commune. Dans chaque cercle, tous les 6 mois (Janvier et Juin) chacune apporte un livre, le présente et le met dans le pool commun dans lequel chaque mois chacune choisit un livre. Nous avons une grille de lecture sur laquelle porter notre avis. En fin d’année nous faisons en une synthèse, et nous communiquons lors de l’AG du club sur ce qui nous a paru particulièrement remarquable.
Nous n’avons pas de thème particulier pour choisir les livres que nous proposons au groupe. Chacune le fait selon son idée.

Lyceum Club Lille Flandre
Rencontre autour du livre
Texte de Caroline Giard (Vice-Pte) et Jacqueline Hoffmann, responsable du groupe
Depuis toujours ces rencontres mensuelles autour du livre ont existé au Club de Lille.

L’idée de départ était de partager nos coups de cœur littéraires en se prêtant mutuellement les livres que chacune apportait le jour de cette rencontre.
Ainsi, un mercredi par mois un petit groupe de lycéennes, grandes lectrices, vient avec sa pile de livres et à tour de rôle chacune fait la présentation et le compte-rendu de ce qui l’a touchée. Ces livres sont alors déposés sur la table pour être consultés et empruntés par celles qui le souhaitent. La quantité d’ouvrages est impressionnante, chacune des lycéennes arrivant avec 3 ou 4 livres dans son sac et les sujets traités sont très variés.
A la fin de ce tour de table, chacune repart avec un ou plusieurs livres selon ses goûts, qui seront rapportés la fois suivante, avec ses propres commentaires.
Le même livre peut donc être lu par plusieurs lycéennes et donner lieu à de nouveaux échanges.
Cela suppose bien sûr un minimum d’organisation. Des fiches de lecture sont établies au nom de chacune des participantes. Une fiche l’est à son nom en tant qu’emprunteuse et une autre en tant que propriétaire, si prêt de livre il y a.
Un compte-rendu de ces rencontres est envoyé à toutes les lycéennes du club à la fois pour à la fois leur donner des idées de lecture et pour inciter d’autres lycéennes à se joindre à ces rencontres.

Voilà plus de 6 ans que ces rencontres se font régulièrement dans la joie et la bonne humeur. Néanmoins a été évoqué plusieurs fois le souhait pour certaines d’organiser une rencontre autour d’un même livre, lu par tout le monde, pour aller plus loin dans la discussion. Cette idée n’a jamais convaincu, toutes souhaitant rester dans ces échanges légers et repartir avec une provision de livres sous le bras.
Le groupe, depuis le début, tourne autour de 5 à 6 fidèles participantes et se retrouve chez la même lycéenne dans un environnement paisible. Cela fonctionne très bien.
Le club se propose de mettre ses commentaires de livre sur le site du Lyceum.

Lyceum club Limousin
Texte de Monique Leboeuf
Fonctionnement de 3 groupes de lecture.
Ces groupes fonctionnent depuis1995 constitués chacun de 9 lycéennes (27% des effectifs du club) Pour faciliter la circulation des livres, les lycéennes sont regroupées par proximité géographique. En effet, d’octobre à juin, le premier de chaque mois, chaque livre change de destinataire. Un calendrier des échanges est remis à chacune qui doit l’insérer en début d’ouvrage et ce calendrier doit être rigoureusement respecté.

A la mi-juin, les 3 groupes se réunissent pour faire un commentaire des livres lus puis pour choisir les ouvrages qui seront mis en circulation au 1er octobre suivant. Ce choix est consensuel. Nous faisons en sorte de veiller à la variété des auteurs et des titres : roman, essai, biographie, humour, sérieux, politique, historique ou sur l’actualité.
Chaque lycéenne choisit un livre qu’elle achète et qui lui revient en fin de circuit.
Cette formule satisfait tout le monde. En ce qui me concerne, je regrette qu’en cours d’année, il n’y ait pas d’échanges sur les livres lus.

Aussi s’est créé un cercle de lecture composé de 15 lycéennes qui se réunissent une fois par trimestre chez l’une d’entre d’elles.
Deux ouvrages sont choisis, lus par tout le monde. Pendant au moins 2 heures les échanges sont denses, passionnés, parfois confus mais chaleureux et riches. A tour de rôle nous faisons un compte rendu sur le livre et les idées échangées. « Mon utopie » « De l’ombre à la lumière » « Le 4ème mur » « Soumission » « Charlotte » « Le Royaume » « Fou de vous »
« Les Présidents face à Dieu » : quelques titres des derniers livres lus.
Cette formule est satisfaisante ; 15 participantes est un maximum mais nous sommes rarement au complet.
Il nous faudra trouver un observateur pour réguler les échanges afin de ne rien perdre de la richesse du débat.

Lyceum Club Paris
Texte d’Odile Bergis
Nous étions nombreuses, à Marseille, à la réunion de l’atelier des Activités littéraires de nos clubs. Trois sortes de ces nouveautés ont retenu mon attention :
- le Club Lire et Dire (Club de Grenoble) qui permet à chaque membre de s’essayer à la
"déclamation" et à l’organisation de petites représentations [cette activité a été présentée brièvement par Isabelle Bertrand, en l’absence du club de Grenoble].
- l’Atelier d’écriture (Club de Bretagne) : très intéressant par son côté novateur, permettant aux membres de ... s’essayer à devenir écrivain… jusqu’à la récompense finale de se voir édité.
- le Groupe de réflexion philosophique (Club d’Orléans), animé par un agrégé de philosophie venu de l’extérieur (Académie d’Orléans) qui entraine nos amies dans l’étude de grands philosophes tels que Descartes, Spinoza, Kant.
Ce cercle nouveau a beaucoup de succès.

Je me suis exprimée sur nos trois cercles de Paris, en précisant que les deux premiers, ayant plus de 15 ans d’âge, avaient sensiblement évolué d’une façon semblable, choisissant au départ des thèmes concernant des pays (Russie, Amérique latine, pays nordiques), puis récemment évoluant sur la découverte de la littérature contemporaine et de quelques prix littéraires.
Les réunions ont lieu une fois par mois.
Le troisième Cercle est beaucoup plus récent, il travaille en profondeur et le thème choisi actuellement est " la Grande Guerre ". Il se réunit tous les deux mois.

Il aurait été intéressant de parler davantage mais le temps manquait.
Et j’espère que nous arriverons à créer dans nos clubs d’autres nouveautés littéraires.

Lyceum Club Pau-Béarn
Cercle de Lecture
Message de Véronique Berthelot
Pour nos amies de Pau, qui n’ont pas pu rejoindre l’Atelier, Véronique écrit que leur cercle de lecture est un peu « hésitant », qu’il faut revoir tous ses critères de fonctionnement (rythme, horaire, thème, choix des lectures…). Cela doit se mettre en place peu à peu, et Véronique trouve justement très bienvenu que l’Atelier diffuse les idées et les expériences, qu’elle y sera très attentive et qu’elle adhère à cette démarche de partage.

Lyceum Club Troyes
Cercle de Lecture
Texte de Catherine Marchal
Notre formule est différente de celles dont j’ai entendu parler à notre réunion.

Notre idée de départ était de nous retrouver une fois par mois et de pouvoir partager nos sentiments de lecture. Nous souhaitions que la lecture soit, en plus d’un divertissement ou d’un passe-temps, une source de connaissance et d’approfondissement d’un pays.

Les objectifs étaient de connaître un pays non comme un guide touristique, car si histoire, géographie et coutumes sont indispensables, elles sont complétées par la lecture des différents auteurs qui, chacun avec sa sensibilité va nous faire ressentir la personnalité d’un pays, son vécu et toute sa richesse émotionnelle même lorsqu’il s’agit de pures fictions.
Nous nous retrouvons 12 fidèles une fois par mois, toujours chez la même lycéenne autour de la table de salle à manger sur laquelle trônent bon nombre d’ouvrages, achetés par les unes et les autres et notre hôtesse qui a toujours été une grande lectrice et pourvoyeuse d’ouvrages. Chacune pourra choisir les volumes qui l’intéressent pour la prochaine fois.

Nous commençons à lire l’été, individuellement, puisque fin Juin nous décidons du pays qui va nous intéresser l’année scolaire à venir. C’est la période pendant laquelle chacune va pouvoir se renseigner, par internet ou autre, pour trouver des ouvrages valables et en acheter quelques uns qui seront prêtés au fil du temps. Nous commençons par les auteurs plus anciens pour arriver ensuite en compagnie des auteurs actuels.

Après être passées par le Portugal, l’Inde, le Japon, l’Allemagne, la Hongrie, l’Albanie, la Roumanie nous sommes en Angleterre cette année.

Avec le recul, nous retenons ce qui nous plaît particulièrement :
1/ Chacune lit un ou plusieurs ouvrages par mois (en général 2 ou 3 par personnes voire 4)
2/ Nous lisons des choses différentes (et aussi les livres signalés par l’une ou l’autre
comme particulièrement intéressants) d’où la richesse des propositions faites au groupe
3/ Nous parlons chacune à notre tour de ce que nous avons lu, chacune peut donc
s’exprimer et intéresser les autres
4/ En croisant nos impressions après avoir lu ces écrivains qui ont en commun la même
patrie, la même langue, nous sommes toujours émues et ravies de réaliser à quel point nous avons pu nous approcher d’un peuple, de ses goûts, ses réalisations, ses peines et ses espoirs.

Voilà, j’espère n’avoir pas été trop longue et suffisamment claire, bien amicalement.
E. T