Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > TROYES-CHAMPAGNE > Cercle de lecture
Version imprimable de cet article

Cercle de lecture

Date : 11 mai 2017

Si la littérature australienne est passionnante, remplie de belles découvertes et de paysages fantastiques, nous ne pouvons, néanmoins, passer sous silence les auteurs traitant des conditions de vie des Aborigènes.

Avec « Rêves en colère avec les Aborigènes australiens » B. Glowczewski (anthropologue) nous fait partager les souffrances imposées à ce peuple vieux de 40.000 ans, qui a été dépossédé de sa terre, à laquelle il était attaché spirituellement, cette terre violentée, menacée de mort par une humanité de « progrès », ignorante des grandes lois de l’’équilibre.

Elle nous raconte ces enfants arrachés à leur mère dès la naissance et mis dans des « missions » dans lesquelles les petites filles seront stérilisées ou bien violées par des hommes « blancs » afin d’avoir des enfants à la peau plus claire.

Les enfants serviront de domestiques avant de sombrer, adolescents, dans l’alcoolisme et la drogue.

Marlo Morgan dans son livre « Message en provenance de l’éternité » nous conte l’histoire de deux jumeaux séparés à la naissance en quête de leurs racines aborigènes.

Sally Morgan écrit « Talahue » : Sally part à la recherche de ses origines aborigènes. On découvre le traitement infligé aux Aborigènes de 1883 à 1983.

Les Aborigènes ont une personnalité artistique et intellectuelle extraordinaire de créativité qui, d’ailleurs, avait attiré l’attention d’André Breton et de nombreux peintres.

Hélas, ce génocide perpétré contre le peuple Aborigène n’est pas un cas unique, puisque les Amérindiens et les Tibétains ont également été, pour certains, massacrés et pour d’autres chassés de leurs terres ancestrales pour être parqués dans des réserves afin d’abandonner tout ce qui les rendait uniques.

Christiane Paris