Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > TROYES-CHAMPAGNE > Cercle de lecture
Version imprimable de cet article

Cercle de lecture

Date : 10 janvier 2020

Cette année, c’est à la découverte du Pérou que nous avons consacré nos lectures, autour de 5 auteurs emblématiques :
Mario Vargas Llosa (prix Nobel 2010) qui puise son inspiration dans ses souvenirs personnels comme la ville et les chiens ou la tante Julia et les scribouillards. Dans "Conversation dans la cathédral"e ou "La fête au bouc", il fait une radiographie d’une société corrompue.
Alfredo Brice Echenique critique avec un humour acerbe une société péruvienne inégalitaire dans " un monde pour Julius". "Ne m’attendez pas en avril" est à la fois roman d’apprentissage, pathétique adieu à l’adolescence et fresque sociale.
Alfredo Pita décrit finement le fossé qui sépare les idéaux révolutionnaires des exilés, et la vie quotidienne du pays dans "le chasseur absent".
"Dans tes yeux dans une ville grise", Martin Mucha nous fait découvrir à travers le regard d’un étudiant désenchanté, Lima, ville brutale et grise où la misère côtoie la folle opulence.
Avant de comprendre et lire José Maria Arguedas à travers "les fleuves profonds" et "diamants et silex", il est bon de s’imprégner du livre passionnant de Martine Rens : José Maria Arguedas ou le temps de la douleur du peuple andin.

Paul Font a eu la gentillesse de proposer un exposé sur le Pérou afin de mieux connaître ce pays :
Au début du XVème siècle, les Incas ont bâti une civilisation qui s’imposera sur toute la Cordillère des Andes, société très hiérarchisée, mais non répressive, avec des réseaux bien entretenus, une agriculture florissante et un savoir-faire technologique.
En 1542, Pizarro et les conquistadors massacreront la cour impériale et pilleront le pays.
A partir de cette date, le pays connaîtra le chaos sous la vice-royauté d’Espagne.
Après 15 ans de lutte, San Martin et Simon Bolivar proclament l’indépendance du Pérou et de la Bolivie en 1821. Les guerres avec les pays voisins engendrent l’effondrement économique. Après des années de marasme, les USA offrent leur aide en 1899. Les coups d’état successifs donneront naissance au « sentier lumineux ». Deux idéologies unies face au pouvoir se font une guerre sans merci pour contrôler l’impôt révolutionnaire des narcotrafiquants : l’un héritier du parti communiste péruvien, l’autre héritier de Che Guevara.
Après une décennie de sang, Alberto Fujimori réussit en 1990 à redresser l’économie, mais le chômage s’accroît et augmente la corruption. Il se livre à une répression sanglante mais sera contraint à l’exil. De retour en 2011, il échoue à la présidentielle, ainsi qu’en 2016. Le parti majoritaire au Parlement obtiendra l’exclusion de tous ses successeurs et s’oppose aujourd’hui à Martin Vizcarra, élu en 2018.
Catherine Marchal