Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > DIJON-BOURGOGNE > Charles QUINT et l’héritage bourguignon (1477-1558)
Version imprimable de cet article

Charles QUINT et l’héritage bourguignon (1477-1558)

Date : 1er février 2021

Conférence zoom de Madame Alena Vacek

Petit fils de Charles le Téméraire, fils de l’Archiduc Philippe le Beau et de Jeanne la Folle, Charles reçoit à sa naissance le duché de Brabant et de par son père il recueille l’héritage flamand des ducs de Bourgogne (Belgique et Pays-Bas actuels) des Habsbourg et de par sa mère celui des Rois Catholiques d’Espagne (Espagne et ses colonies d’outre-mer) .
Souverain des Pays-Bas bourguignons à 15 ans et roi d’Espagne à 16 ans, il va faire aboutir les visées expansionnistes de Charles le Téméraire
Malgré tous ces atouts, le prestigieux empereur ne peut empêcher la chrétienté occidentale de se diviser entre catholiques et protestants à l’initiative de Martin Luther. Sous son règne, le sultan Soliman le Magnifique s’empare de la Hongrie et met le siège devant Vienne, capitale des Habsbourg. Lors des guerres entre Charles Quint et le roi de France François 1er, la Rome pontificale est dévastée.
Outre-Atlantique, les conquistadors achèvent la conquête du Nouveau Monde,
À 55 ans, las, malade et usé, Charles Quint abdique. Son frère Ferdinand reçoit les États autrichiens et le titre d’empereur d’Allemagne. Son fils devient roi des Espagnes et des Deux Siciles sous le nom de Philippe II. C’en est fini du rêve médiéval d’un empire chrétien universel.
L’empire et le nouveau monde
En tant que souverain des Pays-Bas, Charles réussit à rattacher les Dix-Sept Provinces-Unies sous son autorité :
Aussi bien les provinces de langue germanique du Nord (Flandre, Anvers, Limbourg, Luxembourg, Frise ou Friesland, Ommerlanden, Overijssel, Hollande, Utrecht, Gueldre, Zélande, etc.) que les provinces romanes du Sud (Artois, Namur, Brabant, Hainaut, etc.).
Tout au long de son règne, Charles restera un bourguignon flamand avant toute chose, dans son identité et par son obsession à reconquérir la terre de ses ancêtres.
Il commande le tombeau de son arrière grand-père, Charles le Téméraire pour la cathédrale de Bruges.
Il perpétue la tradition de célébrer avec magnificence les chapitres de la Toison d’or.
Il importe en Espagne l’étiquette de la cour de Bourgogne d’où elle se propagera dans les autres cours européennes.
Chantal Lapostolle