Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > GRENOBLE > Cinq générations au service de la fixation et de l’innovation
Version imprimable de cet article

Cinq générations au service de la fixation et de l’innovation

Date : 2 mai 2018


Accueilli(e)s par 2 charmantes retraitées de l’entreprise A RAYMOND, nous avons pu saisir rapidement l’âme de cet univers que ces bénévoles incarnent : le savoir-faire et l’humain. Entreprise-phare de Grenoble, cette multinationale ne compte pas moins de 7000 salariés répartis dans 25 pays.
L’histoire commence en1886 avec le jeune mécanicien : Albert-Pierre Raymond et se poursuit jusqu’à nos jours à travers Achille, Albert-Victor, Alain et maintenant Antoine…
A l’origine spécialisée dans les boutons destinés aux bottines ou aux gants, cette entreprise n’a cessé d’innover dans le domaine de la fixation. Le superbe meuble qui ne compte pas moins de 500 petits tiroirs, placé dans l’entrée du musée, vous convaincra de la multiplicité des modèles offerts.
Le vécu de cette entreprise nous est raconté à travers les objets et les machines. Depuis toujours les hommes n’ont cessé d’innover pour nous rendre le quotidien plus commode.
Quelques dates ont permis une évolution positive :
*1901 : Apparition du bouton-fermoir à ressort utilisé dans la lingerie et les vêtements féminins.
*1935 : Création de la fermeture à glissière Vitex, concurrencée par la fermeture Eclair.
Invention de l’agrafe pour carrosserie automobile.
*1971 : Premier bouton-pression en plastique.
*1994 : Raccord encliquetable utilisé dans les circuits de carburant et de refroidissement des voitures. Etc.
Les domaines concernés sont multiples : vêtement, automobile, univers médical entre autres…
Pour exemple : Plus de 400 pièces de nos voitures sont produites par l’entreprise AR.
Cette dernière détient 1600 brevets actifs et consacre 6% de son budget à la recherche. Les innovations naissent souvent d’un besoin formulé par le client et d’une capacité à y répondre techniquement. « Un des grands talents des gens qui ont conduit cette entreprise à travers le monde, c’est d’avoir su reconnaître les bonnes idées ». A.R.
Les sites de production se répartissent dans le monde entier, mais Grenoble est restée le port d’attache de cette famille implantée au départ cours Berriat, lieu du musée industriel ARhome.
« Cette belle histoire, celle d’une formidable aventure humaine » n’aurait pas été possible, certes, sans les cinq A. Mais ce qui semble essentiel aux yeux des dirigeants, et d’Alain Raymond en particulier, ce sont les êtres qui l’animent. « L’entreprise ne vaut que par les gens qui sont dedans » déclare-t-il.
Le très grand tableau constitué par les visages des différents membres de cet univers, vaste mosaïque humaine, témoigne de l’importance et du rôle accordés à chacun.
Au mur figure cette très belle formule : « Chez Raymond, ce qui importe avant tout, c’est la relation »
De la relation à la fixation il n’y avait qu’un pas, aisément franchi ! 02.05.2018-D.VDB