Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > DIJON-BOURGOGNE > Club lecture "au fil des pages"
Version imprimable de cet article

Club lecture "au fil des pages"

Date : 10 septembre 2019

« CHECK-POINT » de Jean-Christophe RUFFIN
Les aventures des membres d’une ONG dans une Bosnie déchirée par la guerre civile (1992-1995) lors de l’éclatement de la Yougoslavie. Un petit convoi de cinq jeunes humanitaires -dont une femme- d’une ONG lyonnaise, se rend à la centrale thermique de Kakang près de Zénica où sont réfugiées 500 victimes de guerre, protégées par les troupes onusiennes contre tout nouveau risque de massacres. Les deux camions transportent médicaments, nourriture et vêtements avec toutes les autorisations de l’ONU.
Ce roman à suspense, ce huis-clos bien raconté, souvent haletant, va révéler des blessures secrètes et au fur et à mesure la véritable nature du chargement.
L’auteur pose les questions suivantes :
L’humanitaire pacifique est-il suffisant ? Faut-il un engagement plus lourd ? Y-a-t-il encore une place pour la neutralité bienveillante dans l’acte humanitaire ? Face à la souffrance, l’humanitaire est-il suffisant ou faut-il y associer les armes ?
Jean-Christophe Ruffin, médecin, écrivain, diplomate, académicien, pionnier du mouvement humanitaire « Médecins sans frontières », examine le rôle des ONG dans les situations de conflits. Problématique très actuelle. A lire.

"LES HEURES SILENCIEUSES" de Gaëlle JOSSE
Gaëlle JOSSE est une femme de lettres, née en 1960, qui vient à la littérature par la poésie. C’est avec "Les heures silencieuses" qu’elle signe son premier roman. C’est un petit chef d’œuvre qui se passe au 17ème siècle à Delft.
L’héroïne s’appelle Magdalena Van Beyeren. Sur la couverture du livre on la voit de dos. Elle épouse Pieter Van Beyeren, administrateur de la Compagnie des Indes Orientales à DELFT. Cette jeune femme aurait pu succéder à son père mais le commerce est réservé aux hommes.
Voilà comment cette femme se retrouve dans cette histoire de vie dans son clair-obscur.
Tout est écrit avec finesse et élégance et les relations homme-femme, femme-servante et mère-enfants sont présentes dans ce livre.
Il ne faut pas oublier qu’au XVIIème siècle, époque à laquelle se situe ce roman, la femme est entièrement dépendante de son mari tant pour l’exercice d’une activité que pour disposer de ses propres finances. Je vous invite donc toutes à le lire.

« NATURE EXPOSEE » de Erri DE LUCA
Dans un petit village italien, au pied des Alpes, un sculpteur aide les clandestins à franchir la frontière. Une fois sur la bonne route, il rend à ces voyageurs d’infortune l’argent du passage. Il attire l’attention des médias et décide de quitter son village.
Dans une ville portuaire, un prêtre lui propose de restaurer un Christ grandeur nature, en le remettant dans son état d’origine, c’est à dire nu, « sa nature exposée ». L’artisan déchiffre la sculpture comme il lit la nature, en connaisseur avisé et avide d’apprendre.
Il va rencontrer d’autres personnages et il partira dans une quête intérieure dont il sortira grandi.
Ce livre est d’une très grande richesse. Il aborde de multiples sujets à travers l’art et la contemplation de la nature : le besoin de solidarité, l’amour de l’humain, la place de la religion dans nos sociétés, le sacré et le profane.
A travers ses descriptions, l’écrivain nous fait imaginer et voir la sculpture et son travail de restauration avec précision. L’écriture est poétique, simple et concentrée, d’une efficacité redoutable.
C’est un livre passionnant !

Françoise Soulier