Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > DIJON-BOURGOGNE > Club lecture "les liseuses"
Version imprimable de cet article

Club lecture "les liseuses"

Date : 10 septembre 2019

"AVANT QUE LES OMBRES S’EFFACENT" livre de Louis-Philippe DALEMBERT présenté par Christiane.
Le docteur Ruben Schwarzberg vit en Haïti depuis 1939. En effet alors que le nazisme sévissait en Europe, la République Libre et Indépendante d’Haïti déclarait la guerre au IIIème Reich et à l’Italie et offrait la naturalisation immédiate à tous les juifs qui le souhaitaient.
Né à Lodz en 1913 dans une famille heureuse où cohabitent plusieurs générations, les massacres de Pinsk les incitent à partir pour Berlin où son père reprend son métier de fourreur. Ruben fait de brillantes études de médecine mais la montée du nazisme va leur rendre la vie insoutenable. La famille se sépare, la plupart part aux USA et tante Ruth en Palestine. Ruben et oncle Jo qui n’ont pas obtenu de visa vont être déportés à Buchenwald où ils feront une rencontre qui changera le cours de la vie de Ruben.
Dans un style flamboyant et alerte, L.P. Dalembert nous raconte une saga familiale et nous fait découvrir le peuple haïtien chaleureux et accueillant.

"LA PETITE DANSEUSE DE 14 ANS" de Camille LAURENS proposé par Monique.
En 1881 Edgar Degas expose une statuette en cire vêtue d’accessoires réels « la petite danseuse de 14 ans » qui provoque un scandale parmi les visiteurs de l’exposition.
En 1921 elle fut réalisée en bronze et elle est accueillie dans de nombreux musées dont ORSAY.
Mais qui était Marie Van Goethem qui servit de modèle à Degas ?
Camille Laurens décrit la vie difficile des familles pauvres du 19ème siècle, celle des petites filles embauchées à l’opéra comme "marcheuses" et qui risquent de tomber dans la prostitution si elles ne se trouvent pas un "protecteur". Marie fut renvoyée pour cause d’absentéisme ... ; pour quelques sous en plus elle posait pour Degas qui était indifférent au sort de ses modèles. On ignore ce qu’elle devint ensuite.
Plus qu’un récit, c’est une rencontre qui se noue entre l’auteur et Marie van Goethem.
Nicole Peltier