Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Fédération > Nouvelles > Confinement... Isabelle Bertrand
Version imprimable de cet article

Confinement... Isabelle Bertrand

Date : 5 septembre 2020

Le 11 mai 2020 LE CONFINEMENT - Isabelle Bertrand a écrit...

Chères amies Lycéennes,
Aujourd’hui nous est rendue une semi-liberté après toutes ces semaines de confinement
strict.

Il y a deux mois, un scénario de léthargie artificielle imposée a paralysé nos vies et mis un coup d’arrêt brutal à toutes nos activités.

Après le temps de la sidération est venu celui, nécessaire, de l’adaptation.

Chacune a alors donné forme, avec beaucoup de créativité d’ailleurs, à un quotidien repensé, où ont été convoqués des priorités subitement évidentes, nos réels centres d’intérêt, et en parallèle, une attention constante des unes pour les autres manifestée par de multiples moyens.

Ce temps nouveau, ralenti, au rythme exclusif du Présent, a été investi de différentes façons pour repenser le sens que nous allions lui conférer en attendant un nouvel Avenir dont les contours s’annonçaient flous.

Je vous avais incité dans mon courrier précédent à donner à ce temps si particulier
l’épaisseur de vos réflexions sur ces évènements et leurs prolongements. Vous l’avez fait de belle façon.

Lectures, échanges, méditations sont venus nourrir ce qui est devenu un temps de méditation tout à fait exceptionnel où chacune a fait part de constats, impliquant à la fois des aspects psychologiques, sociétaux, économiques, philosophiques.

Ces démarches ont fait de cette crise un matériau finalement porteur de beaucoup de réflexions très intéressantes émanant de vos clubs et s’avèrent des supports précieux pour nourrir la mémoire collective de cette période inédite.

Il serait donc extrêmement souhaitable que nous donnions à ces réflexions la dimension qu’elles méritent.

A la fois en interne au sein de notre Fédération :

je souhaite vivement que dans vos clubs puissent se créer de petits groupes pour mettre en commun et rédiger vos conclusions inspirées par cette période. Nous partagerons ensuite ces synthèses afin d’élargir l’introspection à la fois personnelle et collective, qui est le cœur de notre vocation lycéenne, et nourrir ainsi une réflexion commune approfondie.

Mais aussi avec un rayonnement extérieur en inscrivant nos clubs Lyceum comme des acteurs de pensée dans la mémoire collective de nos environnements :

nous verserons ces documents aux Archives Départementales des villes concernées, qui souhaitent collecter des témoignages de pensées pour documenter cette expérience à la fois individuelle et collective pour l’Histoire et conserver la mémoire de cette période inédite de confinement. Les documents rédigés par les Lycéennes seraient une remarquable caisse de résonnance d’une pensée féminine, construite, investie, et seraient l’image visible de nos Clubs.

« Ce que nous vivons aujourd’hui fera l’Histoire de demain ».

Les présidentes de vos clubs sauront créer avec votre implication ces petits cercles dans lesquels pourront prendre forme vos synthèses. Je vais leur communiquer des précisions sur l’organisation concrète. Elles vous les diffuseront.

L’onde de choc des circonstances actuelles va se poursuivre dans nos psychologies, il faudra encore un peu de temps pour mener à leur terme nos réflexions.

Je suis impatiente de retrouver dans ces écrits la qualité de pensée que j’ai eu le privilège de partager avec toutes celles avec lesquelles j’ai pu échanger au cours de ces dernières semaines.

Notre fondatrice disait « La vie est une perpétuelle formation, avec des perspectives ouvertes du début à la fin…Chaque moment apporte une nouvelle expérience qui demande une nouvelle appréciation et une nouvelle action. C’est une perpétuelle croisade qui unit toutes celles qui y participent ».

Ces mots trouvent actuellement un sens très fort et très particulier. Les ressources Lycéennes ont permis de leur donner un prolongement concret en faisant de cette pandémie un terrain propice à la création de nouvelles habitudes, de nouveaux modes de fonctionnement, d’échanges…Le confinement n’aura pas été un enfermement, au contraire, vous l’avez habillé de couleurs d’amitié, de solidarité et de réflexion réinventées et d’un formidable esprit d’ouverture sur le monde à venir.

C’est donc avec une amitié teintée de fierté que je vous souhaite de futures semaines empreintes de sérénité en attendant le plaisir de vous retrouver.

Isabelle Bertrand