Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > GRENOBLE > "Dans le ventre de Grenoble"
Version imprimable de cet article

"Dans le ventre de Grenoble"

Date : 1er juin 2018

Il est 6h, Grenoble s’éveille … Il est 6h et 12 lycéennes n’ont pas sommeil…

Nous sommes accueillies, tôt ce matin, par M. Colonel- Bertrand, directeur du MIN de Grenoble -Alpes Métropole.


Jusqu’en 1963, l’ancien marché de Gros de Grenoble était situé place Sainte Claire. Autour des Halles se tenaient les petits producteurs, débordant largement dans les rues adjacentes ce qui paralysait la circulation du centre-ville. L’imbrication des marchés de gros et de détail faussait les prix et la libre concurrence. A cela s’ajoutait une hygiène qui laissait fortement à désirer. Pour toutes ces raisons le marché de gros devait s’implanter ailleurs.

Il est alors intégré dans le réseau des Marchés d’Intérêt National de France, prévu par des décrets initiaux de 1953 et 1958 tendant à l’organisation générale de la commercialisation des fruits et légumes. La volonté de l’Etat étant de regrouper dans un même lieu les grossistes pour permettre une meilleure confrontation de l’offre et de la demande.

M Marcel Welti, architecte de la ville de Grenoble est chargé du projet. Une vaste halle de 6500 m2 supporte une voute magnifique en treillis de béton armé qui assure une isophonie remarquable ainsi qu’une diffusion totale de la lumière astrale et latérale. Le bâtiment est classé au patrimoine du 20e siècle.

Aujourd’hui l’activité est majoritairement centrée sur le secteur des fruits et légumes. Cependant d’autres secteurs se développent tels que celui du vin, du café, de la viande, du fromage, du bio et de l’emballage alimentaire. A l’automne devraient s’implanter ceux du poisson et des fleurs. Un grand magasin de regroupements de producteurs locaux est également en projet pour Septembre. Le but est de créer une sorte d’hypermarché pour les professionnels et faciliter ainsi leurs achats.
La clientèle du MIN sont les détaillants primeurs, les restaurateurs, les collectivités, restaurants scolaires, hôpitaux, armée…

700 tonnes de déchets dont 100 tonnes alimentaires. 80% de ces déchets sont réutilisables et sont en partie re distribuées aux associations caritatives. Le reste est transformé dans une conserverie solidaire.
Le MIN est ouvert du mardi au samedi à partir de 3h du matin, le pic d’activité se situant entre 4 et 8 h. Il emploie 220 salariés.

La visite s’est terminée agréablement avec un petit déjeuner, soupe de butternut et plateau de fromages. Café, thé et …vin pour certaines !