Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > TROYES-CHAMPAGNE > EXPOSITION Van CLEEF & ARPELS : 6 février 2013
Version imprimable de cet article

EXPOSITION Van CLEEF & ARPELS : 6 février 2013

Date : 13 mars 2013

Van CLEEF&ARPELS, deux noms synonymes de luxe et de raffinement et qui suscitent
immédiatement la curiosité ! Sous la houlette de notre guide Monsieur Jean‐Pierre
CONSTANT aussi passionné que passionnant, nous avons pénétré l’ univers fastueux de la
haute joaillerie.
9
Plus de 500 bijoux sont mis en valeur dans des vitrines tubulaires qui flottent dans
l’espace, une couleur bleu nuit rehausse l’éclat des pierres, tout cela sous la surveillance
musclée d’ un service d’ordre privé !
A l’origine de la célébrissime maison fondée en 1906, deux hommes Alfred van CLEEF,
le stratège et Charles ARPELS, un extraordinaire vendeur. Un mariage d’amour entre leurs
enfants, Esther ARPELS et Alfred van CLEEF scelle au mieux cette union !
En ce début de XXème siècle, on danse, on s’amuse et une riche clientèle étrangère,
américaine et russe, n’hésite pas à dépenser sans compter, faisant la prospérité de la
maison. Les expositions internationales se succèdent et les succursales se multiplient. La
première guerre mondiale freine à peine cette ascension.
Nommée directrice artistique en 1926, Renée Puissant, la fille d’Esther et d’Alfred, va
dynamiser la maison et lui insuffler une extraordinaire modernité. Son sens de l’innovation
associé au talent d’un créateur hors pair, René Sim LACAZE va être à l’origine de créations
techniques époustouflantes.
En 1933 la Minaudière permet à la femme moderne de ranger fume‐cigarettes, rouge à
lèvres, miroir. Toujours en 1933, le Serti mystérieux démode les griffes disgracieuses, une à
une les pierres sont logées dans une souple résille d’or qui épouse au plus près la forme du
bijou.
Le collier Zip, en1951, est suggéré par la duchesse de Windsor. Il lui a été inspiré par une
fermeture éclair.
La collection Alhambra, lancée par Françoise Hardy, ne cesse depuis quarante ans de
séduire les fashionatas !
Les bijoux Passe‐partout se transforment en bracelets ou colliers au gré de l’humeur.
Impossible de citer tous ces joyaux qui jalonnent le parcours. Bijoux fleurs, créations
inspirées de Walt Disney, flamboyantes commandes particulières, parures extravagantes
continuent à illustrer l’extraordinaire virtuosité de cette maison familiale qui a su
s’adapter aux modes successives et ne cesse de se renouveler pour le bonheur de clientes
très privilégiées.
Une parenthèse enchantée très appréciée au coeur d’une journée de février froide et
pluvieuse !
Sabine Bouillon