Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > GRENOBLE > Formes et couleurs de l’Ardèche
Version imprimable de cet article

Formes et couleurs de l’Ardèche

Date : 19 octobre 2016

C’est sous ce thème prometteur que s’est déroulée cette sympathique journée, à deux bonnes heures de Grenoble, qui a réuni seize d’entre nous et un mari !
La Caverne du Pont d’Arc présente une reconstitution exacte de la Grotte Chauvet, découverte il y a plus de 20 ans, à 2km à vol d’oiseau, quelques mètres au dessus d’une arche naturelle qui enjambe l’Ardèche. L’architecture, la mise en scène, les animations digitales nous emmènent 36 000 ans en arrière au cœur de la vie des Aurignaciens. Ces Homo Sapiens semi-nomades partageaient une immense grotte avec les ours qui y hibernaient. L’été, nos semblables l’occupaient pour y dessiner ce qui est considéré comme le premier chef-d’œuvre de l’humanité, 18 000 ans avant Lascaux.
Si l’on ignore encore la fonction précise de ce lieu dédié uniquement aux dessins, on ne peut qu’admirer le tracé qui donne une vie extraordinaire aux animaux que ces hommes côtoyaient : ours, chevaux, lions des cavernes, panthères d’hiver, rhinocéros laineux, bouquetins, bisons, aurochs, chouettes semblent y vivre depuis le temps lointain où ils apparurent sur ces parois. Quelques mystérieux signes abstraits ponctuent les scènes animales.
L’utilisation du relief et des motifs pariétaux donnent vie à ces créatures monochromes, rouges, noires ou blanches, selon le matériau utilisé et témoignent de l’étonnante capacité à conceptualiser de ces chasseurs, cueilleurs, collecteurs, artisans. Ainsi la modernité esthétique et les innovations graphiques justifient les expressions d’« artistes » et de « chefs-d’œuvre » pour qualifier ces œuvres et leurs créateurs.
Après le déjeuner, les rives de l ‘Ardèche et des falaises la dominant ont donné un écrin naturel à notre imagination, là où se situe La Grotte Chauvet à laquelle très peu de personnes accèdent.
La dernière escale est la charmante ville de Bourg St Andéol, au bord du Rhône. Nous poursuivons notre voyage à travers les siècles en découvrant les charmes et secrets du Palais des Evêques : depuis plus de 10 ans un couple de propriétaires, aidés de nombreux bénévoles passionnés par cette aventure patrimoniale, le restaurent et redonnent vie aux peintures du XVIIème siècle.

Merci aux deux Caroline, notre vice-présidente et notre guide, qui ont organisé cette journée, harmonieusement colorée par la douceur automnale et l’esprit lycéen.

L.B.