Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > LILLE-FLANDRE > JARDINS DES LIANES ET DE MAIZICOURT
Version imprimable de cet article

JARDINS DES LIANES ET DE MAIZICOURT

Lieu Cheriennes et Maizicourt

Date : 30 mai 2013

Le jardin des Lianes situé au sud d’Hesdin est Labellisé "Jardin remarquable"
ce jardin de 5400 m2 se veut libre, romantique, parfumé, coloré et facile d’entretien.
Il est structuré à partir d’arbres et arbustes de collection, qui offrent une grande diversité de feuillages, assurant de la couleur du printemps jusqu’aux magnifiques couleurs d’automne.
Aux parfums des viburnums et autres arbustes à fleurs succèdent ceux de 400 variétés de roses anciennes ou anglaises que l’on peut apprécier au détour de nombreuses petites allées.


Une très belle collection d’hydrangéas (environ 180 variétés ) vient aussi varier les plaisirs, offrant avec les vivaces des fleurs à admirer jusqu’aux gelées.
Un pigeonnier, un petit puit, quelques cabanes, de nombreuses gloriettes et bancs participent à son décor.
Le charme de ce jardin aujourd’hui mature tient autant dans ses allures romantiques que dans la richesse de ses plantations. ;c’est en quelque sorte une vitrine du célèbre pépinièriste Hennebelle
délicieux repas à l’auberge du prieuré à Cheriennes

nous avons visité l’après-midi le merveilleux jardin de Maizicourt,,au sud d’Auxi le Chateau ;
C’est en 1989 que Catherine Guévenoux a redessiné le parc qui avait été laissé à l’abandon. Elle a replanté, autour des grands arbres centenaires et de la cour d’honneur, plantes vivaces, rosiers anciens et hydrangea.



Catherine Guévenoux est une créative possédant une imagination débordante ,elle a le sens des couleurs ,de la taille et de la mise en scène  ; le nom des arbres n’a guère d’importance :seul l’aspect esthétique lui importe Ainsi elle a créé des jardins thématiques :
• le jardin du puits accueille fleurs et arbustes dans des dominantes de bleu et argent
• le jardin du cloître reste dans un camaïeu de tonalités blanc nacré, grâce aux graminées, aux arums et pivoines blanches
• l’ancienne mare accueille hostas, iris, gunneras et crambes
• le verger de Lucie est planté de pommiers à fruits et décoratifs
• en direction de l’église du village a été reconstitué un jardin de curé. Autour d’une allée pavée, l’ail décoratif y côtoie les digitales, véroniques, rudbeckias, ancolies et sedums en bordure...
Près de 30 espaces différents sont ainsi aménagés dans des ambiances et tonalités diverses.
Nicole Douay