Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > GRENOBLE > Journées multi-clubs à Marseille
Version imprimable de cet article

Journées multi-clubs à Marseille

Date : 13 mars 2019

Pressenties pour représenter le club de Grenoble à la 8ème rencontre Multi-clubs à Marseille, Danièle Vandenbussche, une « ancienne » lycéenne, et moi-même Suzanne Favard, une « petite nouvelle », nous nous sommes appliquées à approfondir tous les aspects de ce séminaire, bien conscientes de notre chance.

La ville de Marseille nous a donné le meillleur d’elle-même : un ciel immuablement bleu d’azur, une douce chaleur printanière, des petits bateaux voguant sur une mer verte, des églises forteresses, des fortifications colossales, un Vieux Port et ses pêches miraculeuses !

De quoi faire une bonne bouillabaisse et ... des pieds-paquets ! La "bonne mère " en fond d’écran ;
je vous entends déjà : eh ! mais dites donc , c’est pas un peu cliché tout ça ? Eh bien non , c’était comme on vous le dit : on a eu droit à la carte postale vivante , un Marseille tout à nous, presque désert tout autour du Vieux Port ; il fallait gagner la bataille contre le mistral pour arriver jusqu’au MUCEM, ce magnifique bâtiment de l’architecte Rudy Ricciotti, et profiter de la promenade dans les galeries à l’abri des moucharabiehs de métal comme autant de vitraux, qui offraient la vue sur la mer verte, frissonnante, avec les tours et fortifications en perspective... Puisque je vous dis que c’était « très chouette », deux jours comme ça, logées à 2 pas du Vieux Port, grâce à la belle organisation des Marseillaises.

Toute à ces émotions esthétiques, j’allais presque oublier de vous parler du séminaire multi-clubs qui permet de réinsuffler l’esprit de départ du Lyceum : il est bon de rappeler régulièrement aux anciennes et aux nouvelles, les intérêts qui nous réunissent, ceux de la femme et de la culture :" les membres doivent s’entr’aider dans l’amitié et continuer à apprendre, car la vie est un continuel apprentissage, et il est heureux de le faire en commun" : plus de 100 ans après la création du Lyceum par Constance Smedley ces principes ont toujours autant de force et d’actualité.
Le Bureau de la Fédération Nationale était au complet : présidente, vice-présidente, secrétaire, trésorière, et webmaster. Tous les clubs étaient représentés sauf ceux de Bordeaux, Pau et Lille.

Véronique Mattéoli, la Présidente de la Fédération Française, avec toujours autant d’élégance de propos, a rappelé les circonstances qui ont conduit Constance Smedley à créer le Lyceum en 1903 ; elle a insisté sur les aspects visionnaires de son engagement.
Elle nous a fait comprendre la complexité du fonctionnement du Lyceum Club International, ses différentes instances hiérarchiques, les modalités d’organisation de tous les événements et le rôle des personnes, du plan local au plan international en passant par le national.
Sur le plan local, un Club est une association loi 1901 assujettie aux lois qui les régissent ; chaque club rédige ses statuts que tous les membres doivent lire ; à la tête il y a une présidente, un CA qui organise chaque année une AGO et se réunit en conseil plusieurs fois par an. Depuis 2017 chaque club devra se doter d’une archiviste choisie pour 6/10 ans, membre de droit du CA, assistée d’une secrétaire-archiviste. Les différents comptes-rendus doivent toujours être rédigés en 3 langues français, anglais, allemand.
Sur le plan national les 14 Clubs de France sont réunis en Fédération Française du Lyceum Club International F.F.L.C.I et sur le plan international le Lyceum Club International est chapeauté par l’Association Internationale du Lyceum Club A.I.L.C. - I.A.L.C. en anglais-.
Il fut question du prochain Congrès de Stockholm, des élections du prochain Bureau International, et de la rédaction du Bulletin International : Françoise Feuillée une française du Club de Dijon en est à l’origine en 1992 ; actuellement Anne-Marie d’Haucourt du Club de Bretagne en est la rédactrice ; Véronique Mattéoli pense faire voter la pérennité de la France dans ce rôle, sur le modèle de l’archiviste qui sera toujours suisse.
Un long moment est consacré au jumelage des Clubs avec des Clubs en France ou à l’étranger.
La pérennité des Clubs pose le problème du vieillissement des membres afin d’éviter la fermeture des clubs ; maintenir une image dynamique à l’extérieur en proposant des activités attrayantes, le problème est commun à tous les clubs du Lyceum, et j’ajouterai à toutes les associations ! Il faut recruter et trouver des stratégies pour y amener des membres relativement jeunes (les filles, belles-filles des membres actuels ?)
La webmaster mit un terme aux échanges par la présentation du nouveau site.
Inutile de préciser que nous avons terminé cette journée par un repas très convivial et très fin au restaurant des Arcenaulx, l’occasion d’échanges souvent très drôles avec des Lycéennes jusqu’alors inconnues.
S.F.13/014.03 .2019