Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > TROYES-CHAMPAGNE > Lancement national du livre "Les Triomphes de Pétrarque"
Version imprimable de cet article

Lancement national du livre "Les Triomphes de Pétrarque"

Date : 13 novembre 2018

LES TRIOMPHES DE PETRARQUE, illustrés par le vitrail de l’Aube au XVIe siècle aux Editions Diane de Selliers

Le vendredi 12 octobre, fabuleux moment ! une vraie « table ronde » orchestrée de main de maître par Jean-Luc RIO des « Passeurs de Textes ».

Diane de Selliers a tout d’abord expliqué comment elle avait réussi à mettre en synergie les « acteurs » de ce superbe ouvrage.
D’abord en rencontrant Flavie lors de sa venue à Troyes pour notre conférence, puis son idée depuis longtemps d’éditer un livre sur « Les Triomphes de Pétrarque » et enfin en rencontrant Jean-Yves Masson (écrivain, traducteur, critique littéraire et professeur de littérature) qui venait justement de finir la traduction de ce texte.

La parole est à Flavie qui raconte ce qu’est, pour elle, le vitrail. Elle en fait tout d’abord l’historique puis nous livre ses réflexions :
« Le vitrail se pose comme limite entre l’intérieur et l’extérieur. Il définit le périmètre du sacré »
« le vitrail est une trame poreuse dans laquelle le paysage extérieur changeant fait partie de l’œuvre »
« il est une expérience lumineuse mouvante »
« Ce livre met en lumière des détails de quelques centimètres seulement, invisibles à l’œil nu puisque situés à plusieurs mètres du sol »

Voici quelques jolies phrases :

Diane de Selliers « a choisi de présenter le vitrail d’Ervy le Châtel en regard des Triomphes de Pétrarque et d’unir ces deux œuvres que 150 ans séparent : hommage à la transparence du verre, à l’impermanence de la lumière, aux reflets qu’elle diffuse, aux souffrances et à l’espérance d’amour du poète ».
« Une mise en lumière bouleversante a été donnée au vitrail d’Ervy le Châtel et au poème de Pétrarque par les éclairages de Paule Amblard, historienne de l’art spécialisée dans la symbolique du Moyen-Age. »

Paule Amblard a commenté chaque panneau

« L’histoire est celle de l’amour ardent et sublimé » « C’est cette expérience d’amour que le poète va transmettre sous forme symbolique dans Les Triomphes ».

« Accompagnons le songe du poète jusqu’à l’éternité, celle qui commence dès que l’on prend le temps d’écouter les anciens, de se nourrir d’humanité, du savoir qui « apporte de la force à l’âme ».

Jean-Yves Masson nous parle de Pétrarque

Pétrarque, érudit veut retrouver la richesse perdue de la culture antique et ses Triomphes sont le compte rendu de toute sa vie de poète qu’il va mettre à la portée de tous en écrivant en Italien, langue du peuple, et non en latin. C’est un texte fascinant.

Pétrarque a laissé inachevés Les Triomphes. 
Il « édifie dans ses Triomphes le mythe personnel qui sous-tend toute son œuvre en l’insérant dans un système de pensée d’inspiration platonicienne, où toutes les fables et tous les exemples fournis par l’histoire peuvent contribuer à l’enrichissement progressif de l’âme et à son retour vers la patrie perdue de la vérité ».
« Oui, les Triomphes de Pétrarque sont peut-être en grande partie le témoignage d’un monde perdu sans retour. Mais, j’en suis certain, la nostalgie de ce monde dort intacte au cœur de l’époque présente »

Quant au photographe, Christophe Deschanel il a merveilleusement rendu vivants ces vitraux. Les détails qu’il a pu prendre grâce aux échafaudages sont magiques et somptueux d’autant qu’un échafaudage bouge avec les battements du cœur et il était extrêmement difficile de choisir le moment opportun pour photographier en gros plan les détails.

Christiane Paris