Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > DIJON-BOURGOGNE > Le coin de l’archiviste
Version imprimable de cet article

Le coin de l’archiviste

Lieu Numéro 3, novembre-décembre 2018

Date : 30 octobre 2018

Après son inauguration du 6 novembre 1979, le Lyceum club Dijon-Bourgogne inaugura sa saison culturelle 1979-1980 par un coup d’éclat : le 16 novembre en soirée, à la Tour Mercure de Dijon, il recevait le navigateur Michel MALINOVSKY qui venait commenter sa course transatlantique de 1978 et en présenter le film La Route du rhum ! Celui-ci n’était pas un inconnu dans le milieu des passionnés de la voile, car sa carrière de navigateur solitaire avait commencé en 1970 à l’âge de 28 ans (il était né en Belgique de parents ukrainiens chassés par les Soviets). Mais ce fut cette course, de St-Malo à la Guadeloupe, dont la 1ère édition eut lieu précisément en 1978, qui le révéla : départ donné le 5 novembre à 38 concurrents, arrivée à Pointe-à-Pitre du gagnant, le canadien Miko BIRCH, 23 jours et 7h plus tard, le 8 décembre. Il venait de doubler, presque sur le fil, le monocoque de Michel MALINOVSKY, le Kriter V, qui n’arriva après un tel parcours que 98 secondes après lui !!! Autant dire qu’un aussi brillant second pouvait partager l’auréole du vainqueur !

Jacques CHANCEL d’ailleurs, dans sa fameuse Radioscopie, consacra le 4 janvier 1979 55 minutes d’interview à ce quasi-gagnant. Un extrait de 10 mn de cet entretien est en ligne à l’adresse suivante : http://www.ina.fr/audio/PHD97008326/michel-malinovsky-audio.html : nous pouvons ainsi entendre la voix du premier conférencier du Lyceum. On y apprend par ce malchanceux les circonstances précises de l’arrivée des deux premiers skippers, à 50 m l’un de l’autre, au terme d’une course de 7.200 km. Il évoque avec amertume : « cette différence tellement dérisoire » qui « ne s’est jamais vue dans le milieu nautique », et avoue : « c’est difficile de perdre une course à 98 secondes quand elle a duré près de 24 jours ». Dérisoire, en effet !

Nous pouvons voir aussi sur le site de l’INA, à la page http://www.ina.fr/video/I10140610, quelques images de cette course.

Elle passionna les amateurs de ce sport nautique car, outre MALINOVSKY, elle réunissait des compétiteurs français de talent, tels Florence ARTHAUD (qui la gagnera en 1990), et Nicolas de KERSAUZON qui arriva 4ème ; mais elle fut endeuillée par la disparition le 16 novembre, dans des circonstances non élucidées, du célèbre Alain COLAS, natif de Clamecy. Notre skipper participa encore, en 1982, à la 2ème édition de cette épreuve, qui a lieu tous les 4 ans, en barrant le KRITER VIII, dont la coque à l’étonnante structure est visible sur le site Voiles et voiliers : http://www.voilesetvoiliers.com/course-regate/disparition-michel-malinovsky-portrait-d-un-marin-authentique/ ; mais il n’obtint alors que la 10ème place.

Revenons à cette soirée : elle fut largement ouverte aux maris et aux enfants des lycéennes ainsi qu’à leurs amis, et connut un grand succès. Dans le bulletin du club de janvier 1980, la présidente Jeannette LE LOUS commenta la conférence en ces termes : « une leçon tonique de courage, d’endurance, de volonté et d’optimisme, car passer de longs jours et des nuits encore plus longues dans une coque de noix posée sur les vagues, ce n’est pas rien quand on sait que la mer n’est pas un jouet. Et croyez-en la demi-bretonne qui vous parle. » Ce même bulletin précisait que la location du film avait coûté 1500 F, mais que M. MALINOVSKY était venu à titre gracieux et qu’un souvenir lui avait été offert. La conférence n’eut, malheureusement, guère d’écho dans la presse locale. Le journal Les Dépêches ne fit paraître la veille qu’un entrefilet sur cet événement, et Le Bien Public ne fit que citer le nom de MALINOVSKY dans l’article qu’il publia, le même jour, sur la disparition d’Alain COLAS l’année précédente.

Je me suis demandé à plusieurs reprises comment Jeannette LE LOUS avait réussi à entrer en contact avec ce célèbre navigateur et à obtenir qu’il vienne au Lyceum. C’est grâce à notre amie Françoise FEUILLÉE que j’ai eu ma réponse. Elle m’avait remis en effet la liste des adhérentes de 1979-1980, qu’elle avait retrouvée dans ses

archives personnelles. Or parmi celles-ci figurait le nom de Monique BOISSEAUX, épouse d’André BOISSEAUX, négociant en vin de Beaune, qui créa en 1955 le vin mousseux KRITER (du nom de son cousin Georges KRITTER). Le rapprochement allait de soi : la venue de ce marin ne pouvait s’expliquer que par la présence, parmi les membres de notre club, de celle dont l’époux sponsorisa, de 1973 à 1986, 14 voiliers, dont celui de MALINOVSKY avec son KRITER

Le succès de la Route du Rhum ne s’est jamais démenti, et c’est en 2018 le 40ème anniversaire de cette course transatlantique dont le départ sera donné à St-Malo le 4 novembre. Y participera, entre autres, le septuagénaire Bob ESCOFFIER, ancien patron d’Etoile marine Croisières (entreprise malouine), qui s’est lancé le défi de refaire en 23 jours, comme Michel MALINOVSKY, la Route du Rhum avec le KRITER V !

Françoise VILLAUME