Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > GRENOBLE > Les PUG , Presses Universitaires de Grenoble
Version imprimable de cet article

Les PUG , Presses Universitaires de Grenoble

Date : 15 janvier 2020
JPEG - 9.8 ko

Quelle belle rencontre que celle organisée à Fontaine aux Presses Universitaires de Grenoble !
A la manoeuvre, tant dans cette maison depuis 16 ans que pour nous la présenter : Sylvie Bigot, qui nous a passionnées pendant deux bonnes heures.
Pour commencer, un panorama du monde de l’édition, et des PUG en particulier : l’édition en France, c’est 3 000 maisons, 8 300 employés, et 100 000 auteurs. Le champion toutes catégories c’est le groupe Hachette, surnommé : la Pieuvre Verte.
Parmi les 5 000 éditeurs indépendants, les PUG qui emploient 9 salariés occupent la 93ème place, et la 4ème, parmi les différentes Presses Universitaires. Sa totale autonomie, notamment vis-à-vis des universités, constitue sa grande originalité, ainsi que son statut juridique : Société Coopérative d’Intérêt Collectif. Cette appellation correspond à des valeurs très présentes dans la gestion de l’entreprise, que l’on peut résumer par l’expression de gouvernance participative qui donne le même poids à chacun des sociétaires, personnes physiques ou sociétés, selon le principe de : un homme, une voix.
Ces richesses humaines permettent de créer le passage entre un auteur, environ 600, et un livre, environ 50 titres chaque année, selon deux grandes lignes éditoriales.
* Le Français Langue Etrangère, ou FLE, avec ses 200 titres représente 45% du CA et vaut, aux PUG, une reconnaissance internationale dans ce domaine.
* Les Sciences Humaines et Sociales et leurs 2 300 titres constituent leur autre domaine, à travers une cinquantaine de collections, dirigées par des spécialistes des différentes disciplines et destinées à un public assez large.
Sylvie Bigot nous a expliqué, schémas à l’appui, le parcours de l’auteur au livre qui nécessite une coopération étroite et simultanée entre les différents intervenants. Il faut compter environ 6 mois entre la décision prise d’éditer un livre et sa mise en place dans les librairies où se font 80% des ventes annuelles des 99 000 exemplaires. Pour en savoir un peu plus, l’auteur perçoit environ 6% du prix de vente, les directeurs de collection 2%, la maison d’édition 12 %, le reste est partagé entre les coûts de production et les frais de diffusion !
Un immense merci à Sylvie Bigot, assistée d’Amandine, grâce auxquelles nous avons été fascinées par cet univers que nous ignorions. Nous avons toutes eu, une fois de plus, envie de nous plonger dans la lecture.

L.B. 15- 01- 2020