Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > TROYES-CHAMPAGNE > Littérature du monde
Version imprimable de cet article

Littérature du monde

Date : 4 juillet 2019

Patrie des philosophes et des poètes, l’Iran nous a séduites par la richesse de sa littérature.

« L’âme de l’Iran », paru en 1951, reste un ouvrage de référence qui présente tant la philosophie de Zoroastre que les poèmes de Hafiz, en passant par la mystique soufie et la pensée persane.

En remontant le temps, le savant Omar Khayam (XIème siècle) incite à profiter des plaisirs de la vie à travers son recueil « Rubayat ». Au XIIIème siècle, Rûmi décline la poésie avec "la religion de l’amour ", tandis que Farîd-Ud-Dîn Attar nous offre un joyau de la spiritualité musulmane avec « le langage des oiseaux ».

Plus près de nous, les auteurs contemporains relatent les difficultés de la condition féminine, la dictature religieuse ou l’oppression des opposants politiques. Ainsi les œuvres de Bahiyyih Nakhjavani : « la femme qui lisait trop », Sahar Delidjani : « les enfants du Jacaranda », Azar Nafizi : « lire Lolita à Téhéran », Ramita Navaï : « vivre et mentir à Téhéran », Negar Djavadi : « Désorientale ». Sans oublier la B.D de Marjane Satrapi : « broderies », satire féroce de la vie sociale en Iran. Ajoutons aussi l’auteur non iranien Maurice Bigio, fin observateur du Moyen-Orient, qui décrit avec « l’Iranienne » le combat d’une jeune avocate pour les droits des opprimés.

Catherine Marchal