Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > CAEN-NORMANDIE > Pablo NERUDA - Le Film
Version imprimable de cet article

Pablo NERUDA - Le Film

Date : 31 janvier 2017

Film proposé par Christine Corbin au Café des Images
Synopsis du film :
En 1948, la Guerre Froide s’est propagée jusqu’au Chili. Au congrès, le sénateur Pablo Neruda critique ouvertement le Gouvernement. Le président Videla demande alors sa destitution et confie au redoutable inspecteur Oscar Peluchonneau de procéder à son arrestation.
Neruda et son épouse, la peintre Delia Del Carril, échouent à quitter le pays et doivent alors se cacher. Se déroule un jeu avec l’inspecteur durant lequel Neruda se réinvente en devenant à la fois un symbole pour la liberté et une légende littéraire. Il est à noter que c’est l’inspecteur qui est narrateur (en voix off).
Luis Greco est Pablo Neruda ; Gael Garcia Bernal est Oscar Peluchonneau ; Mercedes Moran est Delia Del Carril
Musique : Peer Gynt d’Edvard Grieg
Réalisation Pablo Larrain

Biographie rapide de Pablo Neruda :
Pablo Neruda est né en 1904 dans une famille modeste et sa mère, institutrice, meurt un mois après sa naissance. Son enfance se passe au sein de la nature et il publie son 1er recueil de poèmes, “Crépusculaire” en 1923.
Il entre dans les services diplomatiques et devient consul du Chili en Asie et Amérique Latine puis en Espagne en 1935. Là, il se lie avec Federico Garcia Lorca. Après le putsch de Franco et l’assassinat de Lorca, Neruda se fait l’avocat de la République Espagnole d’où sa révocation.
Il devient sénateur communiste des provinces du nord du Chili en 1945. Il s’oppose au président Gonzales Videla qui interdit le Parti Communiste.
Il doit alors s’exiler dans différents pays d’Europe, en Inde et au Mexique. Il publie au Mexique son œuvre poétique “Canto general” sur la lutte des peuple d’Amérique Latine.
Pablo Neruda retourne en 1952 au Chili et apporte son soutien à Salvador Allende en 1969. Il devient ambassadeur en France et reçoit en 1971 le prix Nobel de littérature.
Il meurt en 1973, peu après le putsch d’Augusto Pinochet.
Le film vu par les lycéennes :
La couleur un peu atténuée des séquences du film rend bien l’atmosphère de l’époque. Pablo Neruda n’est pas montré sous un jour très agréable : très sûr de lui, provoquant, se prélassant avec des prostituées, vivant avec toute l’aisance de la haute société chilienne. Sa "cavale" ne paraît pas très sérieuse et l’inspecteur échoue à arrêter le fugitif, chaque fois, de justesse. Le poète fuit au départ avec sa femme puis la prie de le laisser seul tandis qu’il s’apprête à affronter le sud, le froid, les périls de la navigation puis la traversée de la montagne. La mort de l’inspecteur et les questions qu’il semble se poser sur sa propre existence parachèvent le tableau. De beaux décors et de belles scènes de nature.
Le film fait ressortir le parti que Pablo Neruda prend d’utiliser sa propre traque pour faire de lui une icône du défenseur de la liberté et montre un poète très soucieux de sa propre notoriété.