Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > CAEN-NORMANDIE > SENSIBILISATION aux GESTES de SECOURS
Version imprimable de cet article

SENSIBILISATION aux GESTES de SECOURS

Date : 9 mars 2017

Formation délivrée par l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers du Calvados
"Le pire est de ne rien faire"

Chaque année en France, surviennent plus de 50 000 décès liés à des arrêts cardiaques potentiellement réversibles.
En situation d’urgence, les gestes qui sauvent se déclinent en 3 étapes successives et simples
ALERTER, MASSER, DEFIBRILLER
1 - ALERTER
L’alerte doit être rapide, courte, et efficace ; elle suit donc une trame.
- appeler par téléphone soi-même ou via un autre témoin (portable/fixe/borne d’autoroute/cabine) un des 3 numéros suivants, car ils sont interconnectés :
. 18 Pompiers (accident/ feu)
. 15 SAMU (secours à la personne)
. 112 Appel d’urgence européen (lorsqu’on se trouve à l’étranger ou non)
- donner les renseignements suivants :
. notre identité et notre n° de tél
. l’adresse où l’on se trouve et où se situe l’évènement
. la description succincte de ce que l’on voit (nature/type d’accident)
. le nombre de victimes et leur état (conscient ou non)
. les gestes déjà effectués
2 - MASSER
Le massage cardiaque doit être pratiqué lorsque les 2 critères suivants sont réunis chez la victime :
a- personne inconsciente
. pas de réponse à des ordres simples : “serrez ma main/ouvrez les yeux/répondez-moi si vous m’entendez”
b- absence de respiration spontanée, recherchée de la façon suivante :
. renverser la tête de la victime vers l’arrière, approcher la joue de sa bouche en regardant son abdomen : absence de souffle sur la joue + absence de mouvement abdominal = arrêt respiratoire
L’objectif du massage cardiaque est de maintenir une circulation suffisante pour oxygéner le cerveau, en écrasant le cœur … organe assimilable à une éponge pleine de liquide que l’on voudrait essorer.
- si possible déshabiller le thorax, victime allongée sur le dos sur un plan dur (sol),
- se placer à genoux contre le thorax,
- superposer les 2 mains à plat, sur le sternum à l’intersection de la ligne inter-mamelonnaire et de la ligne médiane du corps,
- presser le sternum avec le talon de la main, bras tendus - coudes bloqués - bien à la verticale, de tout son poids - pour enfoncer le sternum d’environ 1/3 de l’épaisseur du thorax de la victime,
- au rythme d’environ 1 pression par seconde compter 30 pressions
- renverser la tête de la victime vers l’arrière, pincer le nez de la victime et souffler 2 fois dans sa bouche (le thorax doit alors se soulever légèrement) tout en maintenant le nez pincé pour éviter que l’air ne sorte,
- poursuivre le massage sur ce rythme (30 pressions sternales suivies de 2 insufflations), sans arrêter jusqu’à ce qu’une autre personne prenne le relai.
Pour les enfants, le massage se fait à une seule main posée à plat au même endroit.
Pour les bébés, il s’exécute avec deux doigts placés verticalement.
Le massage cardiaque écrasant la cage thoracique, presse également les poumons ; il constitue ainsi un succédané de respiration rendant licite de ne pas faire systématiquement le “bouche à bouche”.
3 - DEFIBRILLER
Ce qui est perçu comme un arrêt cardiaque est parfois un trouble du rythme avec passage en fibrillation. Les fibres musculaires cardiaques se contractent alors de façon anarchique (sorte de trémulation incapable d’éjecter le sang des cavités cardiaques) au lieu de se contracter de façon synchrone pour que le cœur joue son rôle de pompe, propulsant efficacement le contenu des cavités cardiaques dans les vaisseaux. Le choc électrique est un moyen de réinstaller une contraction synchrone des fibres du muscle cardiaque, ce qui permet alors d’arrêter le massage cardiaque.
Des défibrillateurs automatiques ont été installés dans les zones de grands rassemblements : gares, mairies, stades, gymnases, grandes surfaces et dans des pharmacies.
A Caen il y en a au château, à la bibliothèque Alexis de Tocqueville, chez Leroy-Merlin, et dans certains Mac-Do.
L’appareil fonctionne sur batterie ; il est capable à la fois d’enregistrer l’activité électrique du cœur de la victime, et de lui délivrer un choc électrique… mais, seulement si nécessaire.
Une bande-son accompagne l’utilisateur en expliquant la marche à suivre dès l’ouverture de l’appareil. Elle donne toutes les consignes et les répète jusqu’à exécution.
- un schéma indique où coller les patches-électrodes : l’un sous la clavicule droite, l’autre sous l’aisselle gauche.
- l’appareil teste alors durant quelques secondes les signaux électriques du cœur de la victime puis décide ou non de délivrer un choc électrique
- ne plus toucher la victime au moment du choc électrique (consignes de la bande-son) et bien s’écarter du corps si le sol est mouillé (pas de risque majeur pour la victime).
- à l’issue du choc, l’appareil teste à nouveau les signaux électriques du cœur de la victime et indique, via la bande-son toujours, soit de réitérer le choc, soit de reprendre le massage cardiaque, soit dans les cas favorables, de l’arrêter lorsque le cœur a repris des battements efficaces.
Nous avons toutes pu nous exercer au massage cardiaque sur des mannequins durant quelques minutes ; ce fut cependant une durée suffisante pour déjà percevoir l’épreuve physique que cela représente lorsqu’il faut poursuivre le massage un temps indéterminé jusqu’à l’arrivée des secours.
Cette manœuvre est en effet rapidement éprouvante, physiquement, d’où l’intérêt de se relayer en attendant l’arrivée des secours. M-Th. B.