Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > ORLEANS > VOYAGE EN ANGLETERRE
Version imprimable de cet article

VOYAGE EN ANGLETERRE

Date : 1er avril 2015

Voyage à West Wycombe sur la tombe de Constance Smedley, fondatrice des Clubs Lyceum le 1er avril 2015

Il y a quelques semaines a eu lieu un voyage à Londres, organisé par le club de Bretagne. A l’occasion de ce déplacement une étape a été prévue dans le village de West Wycombe, où se trouve la tombe de Constance Smedley, la fondatrice des clubs Lyceum.

Participaient à cette visite, outre les Lycéennes bretonnes, Ingrid von Rosen (présidente de l’Association Internationale), Eltje Brill (past présidente internationale), Muriel Hannart (présidente de la Fédération Française),

Jacqueline Suttin(Lyceum Club d’Orléans), Véronique Matteoli (présidente du Club de Paris) et Pascale Anderson-Mair, fille de Nanou Chupin, qui réside à Londres.

Le groupe a été rejoint sur place par une Anglaise, Helen Wilson, qui avait alerté il y a quelques mois sur le très mauvais état de la tombe de Constance Smedley.

Helen Wilson a en effet découvert l’existence de Constance Smedley et des clubs Lyceum après s’être intéressée au village de West Wycombe habité au siècle dernier par des artistes, dont Maxwell Armfield, mari de Constance Smedley.

Le village est situé à une cinquantaine de km à l’ouest de Londres, dans le Buckinghamshire. Il est dominé par une colline sur laquelle, à proximité d’un mausolée original et imposant, l’église St Lawrence, construite au XIVème siècle et transformée quatre siècles plus tard, est entourée de tombes ombragées d’arbres. Celle de notre fondatrice a été très éprouvée par le temps, mais une plaque de bronze permet encore de lire :

« Constance Smedley, author, 1875-1941 ».

Grâce à l’intervention d’Helen Wilson, des travaux de restauration vont pouvoir être engagés.

Le château, entouré d’un très vaste parc, qui se trouve à l’entrée du village, est la résidence depuis plusieurs siècles de la famille Dashwood. Au XVIIIème siècle, l’un de ses membres, Francis Dashwood, a créé une société secrète (dont a fait partie Benjamin Franklin) qui se réunissait dans des caves creusées sous la colline. Château et parc sont propriété du National Trust.

A la suite de cette visite et dans l’espoir de faire revivre un Lyceum Club à Londres où il y a actuellement des contacts intéressants, Muriel Hannart demande à chacune d’entre nous de chercher des enfants, des amies, voire les deux, qui seraient établis à Londres depuis plus de 15 ans, ayant ainsi des réseaux professionnels, sociaux ou amicaux suffisamment ancrés dans la vie londonienne.

Il suffirait d’une vingtaine de personnes pour créer un noyau dur et enthousiaste à l’idée de relancer un Club dans la ville qui a vu naître le premier Lyceum en 1903.

C’est un très beau projet et il est souhaitable que chacune se sente concernée et essaie d’obtenir au maximum des informations qui seront relayées aux différents contacts anglais.

Cette renaissance serait un très joli symbole de l’avenir que nous souhaitons pour nos Clubs.