Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > LILLE-FLANDRE > conférence sur MARGUERITE YOURCENAR
Version imprimable de cet article

conférence sur MARGUERITE YOURCENAR

Date : 10 janvier 2019

M. Tanguy DOHOLLAU nous présente la vie et l’oeuvre de Marguerite Yourcenar :


Née le 8 juin 1903 Avenue Louise à Bruxelles, la mère de Marguerite meurt 10 jours après sa naissance.

Son père Michel de Crayencourt revient alors en France, au Mont Noir, château de sa mère. Ce château sera vendu en 1912 peu avant la guerre. Bombardé, il n’en restera que les écuries.

Une bonne s’occupe d’elle ; c’est son père qui l’initie à la culture gréco-latine. Elle ne fréquente aucune école mais aura des institutrices et des précepteurs.

Elle passe ses premières années à Lille puis s’installe à Paris en 1912.

En 1914 ils se réfugient en Angleterre. Son adolescence se passe à Nice où elle obtient la première partie du bac latin-grec.

Marguerite Yourcenar (anagramme de Crayencourt) est plus à définir comme une poétesse que comme une romancière.
Elle n’a pas 20 ans quand son père fait publier ses poèmes.
Pour parfaire ses traductions de poèmes grecs ou latins, elle n’hésite pas à se faire archéologue.
En 1929 : mort de son père. Entre 1929 et 1939, Marguerite voyage beaucoup.
Elle publie :
- un roman : « la nouvelle Eurydice » en 1931.
- « Feux » et « Nouvelles Orientales en 1936.

En 1937 elle fait une rencontre déterminante en la personne de Grace Frick, enseignante qui l’invite aux Etats- Unis pour les vacances.

En 1938 elle publie les « Nouvelles Orientales »
Fin 1939 en ce début de guerre, elle s’embarque pour les États-Unis pour vivre avec Grace Frick.

En 1942 Marguerite et son amie s’installent sur l’île des Monts-Déserts dans le MaineM. Tanguy DOHOLLAU.
et c’est là que la romancière écrit ses œuvres, s’interrompant pour pétrir le pain ou balayer le sol.
Elle donne des conférences à travers le monde mais sa base entre ses nombreux voyages était « Petite Plaisance » la maison achetée sur l’île en 1952.
« Mémoires d’Hadrien » publié en 1951, rencontre immédiatement un extraordinaire succès international
« L’œuvre au noir » publié en 1968 passera inaperçu alors qu’il est proche des évènements qui se déroulent à ce moment-là.

Hélas, Grace lutte contre un cancer et meurt le 18 novembre 1979, avant l’élection de Marguerite à l’Académie française en 1980, au fauteuil de Roger Caillois.

Elle s’est vue promue à défendre la cause des femmes.

La lutte pour son élection fût rude, il lui était reproché d’être une femme, laide, américaine (elle avait obtenu la nationalité américaine en 1947), sa masculinité et des plaisanteries circulaient sur sa sexualité.
Le 27 Août 1981, cérémonie de réception à l’Académie, discours de Jean d’Ormesson qui l’avait beaucoup soutenue.

Début 1981 est le début d’un périple à travers le monde (Kenya et Inde) avec un jeune musicien : Jerry Wilson son nouveau compagnon (qui meurt en 1986). Marguerite Yourcenar meurt le 17 décembre1987 sur son île à Bar Harbor, elle a 84 ans.

L’actualité de son regard sur le monde a favorisé les nombreuses traductions de son œuvre à l’étranger.

Notre conférencier nous projette alors quelques tableaux qu’il émaille de la lecture des réflexions de Marguerite Yourcenar à leur propos : (Brueghel, « les 2 noirs » de Rembrandt, une femme sur une fresque de la chapelle Sixtine...)
Parmi ses lecteurs fidèles, on peut citer : François Mitterrand et le ministre espagnol, Felipe Gonzalès.

Florence Prouvost et Dominique Clinckx.