Le musée Maillol explore le thème de la vanité, depuis les “memento mori” des Romains jusqu’aux crânes de Damien Hirst

Les représentations de crânes et de squelettes, pour nous rappeler la vanité de l’existence et l’inéluctabilité de la mort, ont traversé l’histoire de l’art, de façon plus ou moins présente, avec une connotation religieuse ou profane:160 oeuvres, peintures, sculptures, photos ou bijoux, illustrent le thème au Musée Maillol.

“Nous étions ce lundi une dizaine de courageuses à battre le pavé rue de Grenelle, en attendant l’ouverture du musée Maillol et fûmes récompensées par une expo intéressante, commentée par une conférencière épatante”