Fédération Française du Lyceum Club International

Fédération Française du Lyceum Club International

Accueil > Clubs > LILLE-FLANDRE > visite de l’usine POCHECO
Version imprimable de cet article

visite de l’usine POCHECO

Lieu Forest sur Marque

Date : 29 septembre 2016

entrons dans l’usine.....

La nouvelle toiture de l’Atelier a coûté 200 millions d’euros et tient compte des critères suivants : lumière naturelle, isolation grâce à des végétaux sur les parties plates, chauffage par panneaux voltaïques. Plus chère à l’achat, elle permet de faire de sensibles économies sur le long terme.
Les postes de travail sont organisés autour de machines allemandes carénées pour un meilleur confort auditif et de différentes couleurs pour un meilleur confort visuel.

A l’arrière de l’Atelier de production, nous passons devant les énormes rouleaux de papier : 50 tonnes qui assurent un à deux jours de fabrication.

Puis nous entrons dans le nouveau local de stockage. Impressionnant lui aussi. Après avoir brûlé en 2011, il a été entièrement reconstruit sur une très grande hauteur selon des normes très strictes et des matériaux anti-feu. Sur des palettes ou des « letter boxes » repliables et réutilisables, 3.500 produits en livraison imminente sont stockés sur toute la hauteur.
La chaudière biomasse brûle des palettes usagées réduisant les déchets ; même les chiffons graisseux sont revendus !!!

Et l’extérieur de l’usine révèle aussi quelques belles surprises !
Le bardage vertical irrégulier en bois de mélèze imputrescible réduit considérablement la pollution sonore ! L’espace naturel entourant l’usine est travaillé en "permaculture"
Que dire de la citerne couverte de plantes mellifères dont le rendement permet la vente de miel à la boutique de l’usine. 12 ruches sont installées sur les toits végétalisés.

Des bambous plantés filtrent les eaux usées refusées cependant pour l’infiltration malgré le manque avéré de nocivité !
Quelques marches à grimper et nous voici sur le toit avec une vue somptueuse sur la campagne et quelques nichoirs pour faucons, oiseaux et chauve souris.

Atteindre 0% de déchet est un des objectifs, contre actuellement 1% seulement…
Les bénéfices sont réinvestis dans l’usine pour la recherche, la créativité, l’amélioration sur tous les plans.

La visite de cette usine nous a édifiés par son engagement, son respect du personnel et de ses conditions de travail, la valorisation des matières nobles et de bonne qualité.
Sa conception est d’avant garde. Dans le film « Demain » cette usine performante est très bien présentée.
Louise Brabant et Anouche Théodore