Nous effectuons, nous aussi, notre rentrée littéraire avec une première conférence animée par Geneviève Chauvel venue nous offrir, en écho à la parution de son livre « Le roman d’amour de G Sand » un éclairage subtil sur sa vie sentimentale.  Car, en plus de la grande romancière, de la femme de lettres qui réunit à Nohant la plupart des intellectuels de son époque, de la femme engagée dans le combat politique et social G Sand a été une grande amoureuse.

C’est dans cette intimité que G Chauvel nous invite sur le chemin de l’émancipation des femmes et la conquête de leur liberté

Toute sa vie elle a été en quête de l’amour dont elle a manqué dès l’enfance. Et au fil des années elle a finalement connu toutes les formes de l’amour, allant de l’amour maternel avec sa grand-mère, spirituel lorsqu’elle découvre l’amour mystique à 15 ans, conjugal avec C Dudevant puis adultérin avec J Sandeau ; moins romantique sera l’amour de propagande partagé avec Musset.

Puis elle connaitra l’amour platonique, l’amour saphique (Marie d’Orval), l’amour charnel (Michel de Bourges), l’amour transcendé par la musique (Chopin) et enfin l’amour apaisé avec Alexandre Manceau

C’est ce dernier compagnon qui lui a permis de réaliser la fusion corps, cœur, esprit qu’elle a recherché toute sa vie

Merci à G Chauvel pour cette plongée dans l’intimité de « la bonne dame de Nohant »

Anne-Lise Raynaud