« Azincourt (1415), dernière bataille de la chevalerie française » par François Neveux, Agrégé et docteur en histoire, professeur émérite à l’Université de Caen.
En Artois, à Azincourt le 25 octobre 1415, les troupes françaises, composées de la fine fleur de la chevalerie, furent décimées par une armée d’archers anglais en nombre inférieur. Pourquoi cette défaite ? Pourquoi les suites en furent-elles désastreuses pour la France, à la différence de l’Angleterre dont le Roi Henri V réussit à reconquérir partie du royaume de France, surtout la Normandie, « pays de ses ancêtres » dont il se jugeait l’héritier légitime ?
La bataille de Formigny boutera les Anglais hors de notre région en 1450, celle de Castillon mettra fin à la guerre de Cent ans en 1453.