La poterie de Bavent est celèbre depuis longtemps en Normandie pour la réalisation d’épis de faîtage en terre cuite vernissée ou mate ; une exposition sur ce thème montrant des modèles anciens et plus contemporains a d’ailleurs eu lieu en 2007 à Touques.

Nous en avons admiré quelquesuns, exposés à l’extérieur, mais nous avons surtout eu l’occasion d’apprécier une exposition nouvelle sur le thème du « coq », traité en terre cuite, acier poli ou tôle, dans les sculputures et épis de faîtage, ou en peinture dans les toiles de Daniel Juré et Pierre Lebigre.
Le coq, qui nous vient d’Asie et fut introduit en Europe par les Perses, a été intégré comme symbole solaire dans toutes les civilisations qui l’ont connu. Annonçant la lumière après la nuit, du côté de la chaleur et de la vie, il est le garant du recommencement et symbole de l’éveil spirituel. Courage, fierté et combativité sont ses qualités essentielles : pensons à notre coq « gaulois » !

Le château de Béneauville : Nous avons eu le privilège d’être accueillies par Madame Brigitte AUGAIS, la propriétaire, qui nous en a fait les honneurs.
Commencé en 1589 (2 tableaux de pierre, avec inscriptions scellés dans sa maçonnerie, à l’extérieur l’attestent) par Louis de TOUCHET, Seigneur de BENEAUVILLE, il fut complété au XVII° (ajout des ailes latérales) et remanié au XVIII° par Jacques-Aléxis de TOUCHET.

L’intérieur du château, restauré, permet d’admirer des plafonds peints avec armoiries et motifs floraux, et de belles cheminées dans plusieurs pièces, dont une datant de 1593 qui traite le thème du jugement de Salomon et porte le cartouche des TOUCHET.

Petit détail : le propriétaire actuel a apporté une note très personnelle au décor en disposant des trophés de chasse sur les murs ou des peaux de bêtes sur le sol, les fauteils et les lits ! M-FJ