dsc03293.jpg

Après le partage de notre bol de riz (agréablement pimenté !), notre hôtesse Nicole Jouët avait convié Mr le Meur, un conférencier que nous connaissons bien, pour nous faire découvrir le quartier du vieux port … Dans les ruelles étroites, nous découvrons les petites maisons de pécheurs en pierres, curieusement imbriquées les unes dans les autres pour se protéger du vent bien sûr , mais aussi des regards indiscrets.Toutes ont une histoire, un « vécu », bien caché dans le fond des courettes noyées sous les fleurs et les plantes grimpantes qui ont le charme des jardins de « curés »… En remontant la rue St Anne nous arrivons à la chapelle dont la restauration à peine terminée nous émerveille. Un peu plus loin, une autre surprise, nous sommes attendues dans la maison qui abrita le dernier été de Berthe Morisot. Le jardin est ravissant et l’on y retrouve le savant fouillis de verdure qui donne tout son charme à la toile « Julie dans le jardin de la Pierre Plate » (Musée Marmottan)….Notre hôte nous a préparé des documents précieusement gardés : des lettres de Mallarmé à Berthe Morisot et à sa fille julie en vacances à st Quay Portrieux. : des conseils du parrain à sa filleule Julie, mais aussi à Berthe pour sa santé et des nouvelles de sa peinture …

Nous terminerons cette charmante après midi en beauté par la visite d’une maison de corsaire, propriété de Monsieur Drouin qui , avec beaucoup de gentillesse, nous raconte l’histoire de sa maison. Comme il nous sent curieuses de voir l’intérieur, il nous propose d’ entrer, et là nous sommes ravies : tout est joliment restauré, les objets d’époque soigneusement choisis, les couleurs douces. C’est une maison pleine de charme où l’on imagine facilement qu’il y fait bon vivre … Nous resterions bien un peu plus mais il est l’heure de se mettre en route enchantées de nos découvertes.