Conférence Zoom de Mme Geneviève HAROCHE BOUZINAC

  1. Louise de Vilmorin, Une vie de bohème

Comment connaître quelqu’un dont les yeux changent de couleur selon les interlocuteurs ? Ceux de Louise de Vilmorin sont pailletés de vert pour le peintre Jean Hugo, violets selon Paul Morand, ou encore gris-bleu pour ses amis. La célèbre romancière s’en est toujours amusée, elle qui aimait brouiller les pistes, accentuer ses contradictions et construire

sa légende. « Inconstante, je suis fidèle... » répétait-elle à l’envi.
Née en 1902 dans une illustre famille de botanistes, Louise a raconté son enfance mélancolique à l’ombre d’une mère peu aimante, auprès de quatre frères joueurs et veillant sur elle. D’une maladie qui lui imposa une longue convalescence,

elle conservera un déhanchement qui accentuera son charme et lui donnera

le goût de rêver.Après une enfance chaotique, un désert affectif maternel,

sa vie amoureuse connaît des remous. Ses fiançailles avec  Saint Exupéry sont éphémères.

Mariée à l'Américain Henry Leigh-Hunt, elle souffre du mal du pays, et dépérit. Trois enfants sont nés de cette union mais elle s’en désintéresse, comme l’avait fait sa mère auparavant et en perd la garde.
Son retour en France lui permet de rencontrer des personnes influentes.

Elle multiplie les liaisons. Coco Chanel l’habille gracieusement. Elle est reçue dans les salons de Blanche de Polignac, fille de Jeanne Lanvin. Elle écrit des poèmes pour Poulenc. Sa rupture avec Gaston Gallimard la laisse désespérée. « Au secours ! » est sa devise.

Elle propose à Louis Cartier de créer des bijoux fantaisie, écrit dans Vogue…

Elle s’éprend d’un comte hongrois, Paul Palffy et l’épouse en 1938. Cette même année, les Allemands entrent dans Vienne, et Louise s’inquiète pour ses quatre frères et sa sœur.

Un officier allemand lui apprend que ses frères sont vivants ; il a glissé dans sa missive un trèfle à quatre feuilles qui restera l’emblème de Louise

Après avoir quitté Palffy, elle retrouve la France.

Elle accueille ses amis à Verrières le Buisson, et y reçoit l’ambassadeur d’Angleterre en France, Duff Cooper et son épouse Diana, une ancienne actrice. Ils lui rendent l'invitation et Louise entame une liaison échevelée avec l’ambassadeur, sous l’oeil consentant de Diana, devenue sa confidente et amie.

Elle mène une vie mondaine, reçoit les artistes et écrit des récits de voyages et romans. Femme de lettres, elle reçoit la consécration littéraire en 1951 avec Madame de et Julietta. Elle est capable de passer de romans oniriques à des textes satiriques. La poésie lui permet de surmonter sa vie fragmentée.

Pierre Seghers lui dit « tu es surnaturelle, saturnaturelle ». Elle flirte avec le désespoir, la peur de la solitude.

Ses écrits sont adaptés au cinéma grâce à son sens du dialogue et à son écriture scénarique : « le cœur c’est le drame ». Au début des années 60, elle règne sur le « salon bleu », centre de rencontres artistiques : Léo Ferré, Jean d’Ormesson, Guy Béart et bien d’autres. A partir de 1968 elle vit avec André Malraux, et elle meurt subitement la veille de Noël 1969 d’un arrêt cardiaque dans leur appartement du Palais Royal. Lui finira ses jours à Verrières.

Que fut sa vraie personnalité ? Un château de cartes dont elle aimait le symbolisme. Avec 15 romans, 4 recueils de poèmes, 2 autobiographies, plus d’une centaine d’articles de presse, sa vie fut aussi pleine de créativité que surprenante.

La biographie écrite et présentée ainsi par Madame Haroche-Bouzinac « Louise de Vilmorin, une vie de bohème », est le fruit de recherches approfondies et de rencontres avec les descendants de Louise, ainsi que le résultat d’examen de correspondances récemment retrouvées.

Chantal Lapostolle


Conférence : Saint-Pétersbourg

"Saint-Pétersbourg, capitale de l'Empire russe et capitale culturelle de la Russie"
par Marina André, lycéenne du club de Bretagne.


Conférence : Les femmes savantes ou les sciences au féminin

« Les femmes savantes ou les sciences au féminin » par Madame Husson


Conférence : La danse en France au XXème siècle

« La dance en France au XXème siècle, du classique au contemporain » par Madame Véronique Mattéoli, past-présidente nationale.


Le coin de l'archiviste n 9

Le coin de l’archiviste n° 9, janvier 2021
Historique de notre jumelage avec le club de Genève (1985-2020)
Notre présidente nationale, Isabelle BERTRAND, ayant récemment demandé à toutes les présidentes des clubs de France de lui donner des informations sur leurs jumelages passés, présents et à venir, je me suis replongée dans nos archives pour pouvoir la renseigner. D’où l’idée de vous faire part également de ce coup d’œil sur le seul club avec qui nous entretenons toujours des relations amicales : le club de Genève. Voici donc le résultat de mes recherches, complétées par les informations que j’ai pu recueillir auprès de nos anciennes présidentes. Qu’elles en soient ici vivement remerciées.
Présidence de Jeannette LE LOUS

Dans notre bulletin de septembre 1984 Jeannette LE LOUS écrivait : « A présent, je suis heureuse de vous faire savoir que le Lyceum club de Genève a demandé à être notre club-contact. Nous avons accepté avec plaisir ce jumelage. En effet, beaucoup de points communs nous rapprochent de la Suisse dans sa province francophone, et par ailleurs, le côté touristique, et même gastronomique, sont certains d’éveiller, l’un notre curiosité artistique, et l’autre… nos papilles gustatives ! Nous répondons en plus, au vœu de notre Présidente Internationale, qui souhaitait jeter des ponts d’amitié par-dessus les frontières ». Et dans sa lettre du 10.9.1984, adressée à la présidente du club de Genève, elle précisait : « … je passe la présidence à ma première vice-présidente : Madame Feuillée, que vous connaissez, et qui rentrera en fonction à notre assemblée générale le 24 octobre. C’est donc cette excellente amie qui vous contactera, et en accord avec vous-même et le bureau de notre comité, prendra les décisions qui nous permettront de mieux nous connaître, et donc de nous apprécier de mieux en mieux… ». C’est en effet à notre amie et past présidente Françoise FEUILLÉE que nous devons la concrétisation de ce projet le 30 mai 1985 à Genève, qui officialisait les relations amicales qui avaient été nouées dès 1982. En voici les étapes.

Présidence de Françoise FEUILLÉE

2 juin 1986 : Clarisse TOUSSAINT, écrivain, spécialiste du Japon (et responsable au club de Genève des relations avec notre club), nous donne une conférence sur Kyushu, l’Ile des Traditions. Nos archives conservent 2 lettres de remerciements de C. TOUSSAINT à F. FEUILLÉE pour la qualité de l’accueil qui lui fut réservé.

15 et 16 octobre 1986 : notre club se rend à Genève, reçu par la présidente Mme Nelly TURTACH. Programme préparé par Clarisse TOUSSAINT. Le 15 à Lausanne : déjeuner avec le club invitant dans un chalet restaurant au bord du lac ; exposition des peintres espagnols (Goya, Picasso…) ; à Genève, diner dans un restaurant typique de la vieille ville, concert donné par la célèbre hautboïste genevoise Ayser VANCIN. Le 16 à Genève : au choix : musée de l’horlogerie, ou musée Baur (céramiques d’Orient), ou exposition La femme dans l’Egypte des pharaons. Déjeuner chez les Genevoises ; au choix : Bibliotheca Bodmeriana ou visite guidée de la vieille ville avec visite de la collection Zoubov (meubles européens du XVIIIème, tableaux, porcelaines, émaux…) ; réception dans les salons du club.

26-27 mai 1988 : notre club reçoit le club de Genève. Le 26 : la municipalité de Dijon lui offre un vin d’honneur dans le Salon Apollon. Suite de la journée ? Le 27 : château de Commarin, déjeuner à l’Hostellerie de Châteauneuf-en-Auxois, visite d’une cave de Vosne-Romanée. (environ 30 personnes).

17 octobre 1988 : Madeleine BRESSLER, membre du club genevois, nous donne une conférence après notre AG, pour présenter et dédicacer son livre : La carrière d’une romancière. « Cet écrivain qui allie la profondeur de l’analyse romanesque et les sentiments les plus délicats, nous présentera ses livres, ses héros » (notre bulletin du 10.1988).

10 à 12 décembre 1989 : notre club est invité à assister aux somptueux défilés costumés des Fêtes de l’Escalade, célébrant ’’ la miraculeuse délivrance de Genève en 1602 contre les Savoyards ’’. Réception de notre délégation, accompagnée par l’adjointe au maire de Dijon, Mme JEANNIN-NALTET, par le maire de Genève lors d'un cocktail à l'Hôtel de ville (environ 30 personnes).

Présidence de Marie-José WILKENING

22-23 mai 1991 : notre club reçoit le club de Genève. Le 22 : diner chez les lycéennes. Le 23 : matin : Dijon : Musée Grévin et Puits de Moïse, déjeuner au restaurant de la Toison d’Or, rue Ste-Anne, a-m : visite commentée du Salon des Antiquaires. (environ 8 personnes, dont la présidente Carla ORTELLI).

Présidence d’Yvonne FOUILLAND

17-18 mai 1993 : notre club reçoit le club de Genève avec sa présidente Carla ORTELLI. Le 17 : Dijon : déjeuner à la C.B.D.O (rue Ste-Anne), visite commentée de la collection GRANVILLE du MBA ; diner chez les lycéennes. Le 18 : Dijon : Chartreuse de Champmol avec la lycéenne Simone AUPECLE ; déjeuner au Relais Arcade ; a-m : visite libre du Salon des Antiquaires.

Présidence de Huguette RENARD-ROUFFET

11 mai 1995 : notre club est invité et rencontre, à cette occasion, le club de Lucerne. Coppet : visite du château de Madame de Staël, déjeuner à la rôtisserie de l’Hôtel du Lac ; Genève : l’échiquier géant de la promenade du Bastion, autres visites ?

7 décembre 1995 : notre club, en voyage à Lausanne, y rencontre le club de Genève. Accueillies par Marcelle GILLARD, présidente du club de Lausanne, et Carla ORTELLI du club de Genève, accompagnée de lycéennes genevoises qui partageront cette journée avec les dijonnaises. Matin : visite de l’église St-François récemment restaurée. Déjeuner dans une brasserie. A-m : exposition Jean-Louis FORAIN (1852-1911) au MBA de l’Hermitage.

20 octobre 1996 : Dijon : le club de Genève participe au concert donné dans le salon Napoléon III de l’Hôtel de La Cloche. Concert suivi d’un goûter.

Présidence de Claude BRUN

19-20 juin 2003 : notre club est invité par la présidente Carla ORTELLI. Programme non retrouvé. (25 à 30 participantes).

Présidence de Claude THIERRY

21-22 septembre 2005 : notre club répond à l’invitation de France MAJOIE, membre du club de Genève et fille de Jeannette LE LOUS. Le 21 : Genève : musée de la Croix-Rouge, déjeuner à l’école hôtelière, musée de la porcelaine Ariana ; Crans : dégustation dans les caves du château ; Dully : chez France MAJOIE à La Châtaigneraie : concert de flûte de pan et cocktail dinatoire. Le 22 : Romainmôtier-Envy (qui fait partie de l’association Les plus beaux villages de Suisse) : visite et déjeuner à l’abbaye œcuménique, visite de la ville et de ses environs (28 participantes).

Présidence de Jany PÉCHINOT

23-24 septembre 2011 : notre club reçoit le club de Genève. Le 23 : Dijon : diner-débat (ouvert aux conjoints, parents et amis) animé par Henri REVOL, sénateur honoraire et président du Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire (HCTISN) sur le thème Le citoyen français face au risque nucléaire. Le 24 : Dijon : Musée Magnin, déjeuner à l’lbis Central, visite guidée de la ville (15 participantes).

Présidence de Brigitte CHARVOLIN

24-25 novembre 2012 : notre club est invité aux 100 ans du club de Genève et aux 30 ans de son jumelage avec notre club. Le 24 : déjeuner au restaurant du Parc des Bastions, concert ’’ Vous avez dit Compositrices ? Les voilà ! ’’ au Palais de l’Athénée (œuvres de nos amies genevoises), banquet du Centenaire à l’Hôtel de la Paix précédé par une aubade au violon, invités d’honneur : M. Rémi PAGANI, maire de Genève, et Mme Micheline CALMY-REY, ancienne présidente de la Confédération Suisse. Le 25 : visite du site archéologique de la cathédrale St-Pierre, déjeuner de clôture. Trois dijonnaises y participent : Brigitte CHARVOLIN, Françoise FEUILLÉE et Jany PÉCHINOT.

Présidence de Martine PATOUILLET

28-29 juin 2016 : notre club est invité. Le 28 : Dully : déjeuner chez France MAJOIE avec 5 lycéennes genevoises dont la présidente du club Verdiana GROSSI ; Coppet : château de Mme de Staël ; Genève : diner à La Demi-Lune avec quelques lycéennes genevoises, soirée au club avec récital de piano suivi d’un buffet. Le 29 : Genève : musée Ariana de la céramique et du verre, embarquement au port du Pâquis pour une croisière sur le lac et déjeuner à bord, visite commentée de la vieille ville avec les Genevoises. (10 participantes et 1 accompagnant).

Présidence de Sandrine BRIOT

22 novembre 2019 : château de Marsannay-la-Côte : diner de gala pour le 40ème anniversaire de notre club. 8 membres du club de Genève (dont Antoinette KALISZEWSKI, co-présidente, et France MAJOIE) et 4 accompagnants nous ont honorés de leur présence.

Présidence de Marie-Odile MAIRE

2021 : Bien que nous puissions actuellement continuer nos échanges via Internet en ces temps de pandémie, nous espérons vivement que cette année nous permettra d’organiser une nouvelle rencontre avec nos amies genevoises !

Françoise VILLAUME


Conférence : Charles Quint et l'Héritage Bourguignon

Charles Quint et l’Héritage bourguignon (1477-1558) par Madame Alena Vacek


Conférence : Le diagnostic prénatal

Nathalie Marle, praticien hospitalier au CHU de Dijon, responsable biologique du Diagnostic Prénatal au laboratoire de cytogénétique et génétique moléculaire viendra nous éclairer sur « Le diagnostic prénatal ».


Conférence : Le sceau, témoin d'histoire et oeuvre d'art

Monsieur Pierre Herbelin, sigillographe aux Archives départementales de Côte d’Or, viendra évoquer « Le sceau, témoin d’Histoire et œuvre d’art ».


Assemblée générale

Assemblée Générale du Club suivie du déjeuner au Central.

En attente de consignes plus précises concernant le nombre de personnes pouvant se réunir, même chose avec le restaurant.

Coût du repas : 34€

Inscriptions à renvoyer à Arlette Maljournal pour le 20 octobre.


Sortie à Arnay-le-Duc

Sortie en covoiturage.

De 10h30 à 12h, visite de l’exposition "Destins croisés" à la Maison régionale des arts de la table

12h, déjeuner sur place, limité à 20 personnes.

14h30, visite de la savonnerie artisanale Badiane à Clomot (en face du château).

Prix de la journée : 33,50 €

Inscriptions à renvoyer à Arlette Maljournal pour le 10 octobre.