contact club du Limousin

Evelyne Queroix

evelynequeroix@gmail.com


HISTORIK des LYCEUM CLUBS LIMOGES

            Auf Veranlassung von Monique Bernadaud, Mitglied des Lyceum-Clubs Paris, gründete 1992 Edith de l'Hermite den Internationalen Lyceum-Club Limoges als 8. Club der französischen Federation.

            29 Frauen waren zur Zeit der Gründung gegenwärtig, 7 davon sind auch heute noch Mitglied.

Der Club wurde 1993 in Gegenwart der Vertreter der 7 damals bestehenden französischen Clubs eingeweiht.

            Seit der Gründung fanden hier bedeutende Ereignisse statt : Zwei Landes-Hauptversammlungen, 1997 und 2002, und das Treffen des internationalen Zentralbüros zur Vorbereitug der internationalen Kulturtage in Paris.

            Der Club von Limoges unterhält starke freundschaftliche Verbindungen mit dem Club in Rabat.

            Heute gibt es in Limoges 96 Mitglieder, die lebhaft das von Constance Mendley empfohlene Konzept, « a long life learning », befolgen, und die erfolgreich das 25. Bestehen ihres Clubs feiern durften.

            Die Freundschaft unter Mitgliedern aller Generationen ist in Limoges sehr gegenwärtig und herzlich, die 4 ehemaligen Vorsitzenden haben durch ihre Persönlichkeit und ihre grosszügige Energie dazu beigetragen.

            Anne-Marie Dumas ist die 6. Vorsitzende des Lyceum-Clubs von Limoges, als Nachfolgerin von Edith de l'Hermite, Monique Leboeuf, Annie Grenade, Laurence Bouillaget und Catherine Verspieren.

Mitglieder : 96

Adresse : 22 rue de Metz, 87000 Limoges

Verwaltung : Ein Aufsichtsrat von 10 Mitgliedern versammelt sich regelmässig auf Veranlassung des Vorstandes.


History of the LIMOGES Lyceum Club

In 1992, Monique Bernardaud, a member of the « Lyceum-club of Paris » incited Edith de Lhermite to create the international Région Limousin Lyceum Club, the 8th club of the French Federation. At the beginning, 29 members agreeded to participate in this creation : seven  of them are still members.

Our club has known some great moments since this creation : two national General Assemblies, in 1997 and 2010 and also the International Central Comitee, in 2002, just before the « Rencontres Culturelles », in Paris.

The Club maintains strong friendly relations with the Club of Rabat. Today 96 members belong to our club, which is very active, thanks to Constance Smedley’s « long life learning » precept : we have successfully celebrated our 25 year existence.

Transgenerational friendship is genuine and warm amongst members. Four former presidents have enriched this club, thanks to their own personality and bountiful energy.

Anne-Marie Dumas is the 6th President of the Limousin Lyceum Club, succeeding Edith de Lhermite, Monique Leboeuf, Annie Grenade, Laurence Bouillaguet, and Catherine Verspieren.

STATUTES

Members : 96

Head office : 22 rue de Metz 87000 Limoges

Administration : 10 member council which meets regularly, on the request of the board of directors.


MOULIN du GOT

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :



photo-8.jpg

« Gilles Saksick ou l’ombre claire »:

Grâce à notre amie Brigitte Body, nous avons eu le plaisir de recevoir le peintre Gilles Sacksick et nous remercions notre amie Yolaine Vandermarcq de son hospitalité.
Gilles Sacksick a commencé sa conférence par une rétrospective de sa vie consacrée à sa peinture. Il a dessiné dès l'âge de 4 ans bien qu'étant de famille modeste peu tournée vers l'art ou la culture. Habitant Paris, il fréquente le Louvre sans autre émulation que celle de son propre regard sur des maîtres aussi divers que Rubens ou Rembrandt. Le portrait a constitué dès ses premières années de carrière une part importante de son oeuvre. Il a obtenu le Grand Prix du Portait Paul-Louis Weiller, puis devient résident de la Casa Vélasquez à Madrid. Les expositions s'enchaînent, Paris, St Céré, Bordeaux, Londres, Bath, New-York, Tokio....

frise_asnelles.jpg

AME, EMOTION, PENSEE... Ce sont ces mots qui caractérisent sa peinture : la peinture est une pensée, pas une idée. Il faut travailler d'instinct, sentir et non pas ressentir. La seule comparaison avec l'Art est l'Amour. La peinture donnera ce que vous lui avez donné. Il dit aussi : "Je ne me donne pas un résultat".

photo-8.jpg

C'est un merveilleux peintre de l'âme qui a su nous faire partager sa passion.

Nous avons pu ensuite échanger librement avec lui autour d'un délicieux buffet préparé comme d'habitude par nos amies du CA et quelques autres.

NB : ci-dessous vous trouverez le lien qui vous permettra de visionner le film qui nous a été présenté par Gilles Sacksick et qui vous montrera la construction très particulière de sa peinture. (Cliquer sur le lien)

https://www.youtube.com/watch?v=6q-RwMasZ8Q


lat-opera-les-chevaliers-de-la-table-ronde-750x410.jpg

« Les Chevaliers de la Table Ronde »

« Les Chevaliers de la Table Ronde »
Vendredi 17 février à 20 h.
Spectacle lyrique à l’opéra théâtre.

lat-opera-les-chevaliers-de-la-table-ronde-750x410.jpg

Opéra-bouffe en trois actes de Florimond Ronger dit Hervé créé en 1866.
Livret d'Henri Chivot & Alfred Duru, version pour 13 chanteurs et 12 instrumentistes.
Compagnie Les Brigands. Chanté en français, surtitré en français - 2 h sans entracte.

Christophe Grapperon, direction
Nicolas Ducloux, piano et chef de chant
Pierre-André Weitz, mise en scène.


patrice_virot.png

« Le cœur des femmes »

« Le cœur des femmes »
Jeudi 9 février à 17 h.
Conférence de Patrice Virot professeur agrégé de cardiologie chez Catherine Verspieren.
Conférence suivie d’un apéritif .

patrice_virot.png


p1020429.jpg

« L’épopée Alluaud »

Le jeudi 5 janvier nous nous sommes retrouvées au Four des Casseaux pour visiter l'exposition " L'épopée Alluaud" , commentée par Thomas Hirat, historien spécialiste de la porcelaine de Limoges, en charge de la promotion du musée du Four des Casseaux.

p1020429.jpg

Ce musée appartient à l’Association Espace Porcelaine / Musée du Four des Casseaux.

dome_du_four.jpg

François I Alluaud et son fils François II Alluaud sont "les bâtisseurs de la porcelaine de Limoges" (T. Hirat). François I Alluaud (1739-1799) etait ingénieur géographe du roi, charge qui lui a permis de faire rapidement fortune. La découverte du kaolin en 1768 à Marcognac près de Saint Yrieix l'incite à délaisser cette activité pour se lancer dans l'industrie de la porcelaine, il achète la carrière de kaolin de Marcognac, puis les carrières alentour.

Dans la première vitrine sont exposées trois pièces de porcelaine de Bordeaux. François Alluaud fournissait du kaolin à cette manufacture de Bordeaux qui maîtrisait déjà la cuisson à 1400°. Il va s'associer à la direction de cette manufacture en 1788, puis la même année il est nommé directeur de la manufacture de Limoges.

p1020430.jpg

Il s'agit donc, à droite de cette vitrine, d'un sucrier, d'une assiette et d'une tasse et sa soucoupe fabriqués à Bordeaux, difficile à reconnaître car les pièces de porcelaine avant 1850 ne sont jamais signées. A gauche une assiette de Limoges montre la grande ressemblance entre ces deux réalisations.
Une photo des carrières de Marcognac montre la difficulté de ce travail d'extraction qui pourtant attirait les ouvriers car, là, ils étaient sûrs d'être payés.

François I Alluaud meurt en 1799, son fils François II Alluaud (1778-1866), parti faire ses études à Paris avec son frère cadet, Jean-Baptiste Clémént, revient à Limoges. Passionné de minéralogie il découvre des cailloux qui vont permettre l'essor de la porcelaine de Limoges, en particulier l'amphibolite qui produit une couverte sombre et lumineuse, deux vases exposés dans la deuxième vitrine en sont le témoignage.

p1020436.jpg

Le flottage du bois pratiqué depuis très longtemps déjà, justifie la création de la première industrie de porcelaine près du port du Naveix, aux Casseaux en 1816.
La manufacture de Limoges se forge une réputation d'excellence pour la pureté de ses blancs. Mais elle n'égale pas les manufactures parisiennes pour les décors. Une école de peinture sur porcelaine est créée en 1820.

Jean-Baptiste Clément Alluaud peintre devient décorateur sur porcelaine. Dans la troisième vitrine se trouve son autoportrait ainsi que des éléments d'un service à café brun généreusement décoré à l'or et une assiette finement décorée (1820).

p1020434.jpg

p1020437.jpg

La vitrine centrale, dite des mariés, contient une coupe réalisée à l'occasion du mariage de Louise Alluaud avec Michel-Fabien Malavergne. Cette coupe témoigne de l'évolution de la fabrication de la porcelaine et de la grande maitrise des formes. Deux vases créés à l'occasion du mariage de Victor, fils de François II Alluaud avec Camille Broussaud (1845) témoignent de la maitrise du décor sur porcelaine. Enfin on peut admirer un délicieux portrait, réalisé par Jean-Baptiste Clément Alluaud, de Marie-Louise Malavergne, petite-fille de François II Alluaud, qui épousera Charles Field Haviland.

La quatrième vitrine contient un service à café et un service à thé monogrammés datant de 1860 environ, d'un blanc très pur.

La cinquième vitrine contient deux ouvrages de François I Alluaud, l'un relatif au reboisement, l'autre au mercure. Ces ouvrages sont à la fois scientifiques et philosophiques.

p1020432.jpg

Un service à café monogrammé et une soupière décorée de fleurs datant tous les deux de 1860 environ.
A gauche, l'assiette décorée par Charles Donzel est intéressante car elle possède un décor de grand feu sous émail. Elle est signée et datée octobre 1865.

Dans la dernière vitrine se trouvent des portraits sur plaques de porcelaine qui seraient ceux de Marie-Louise Malavergne et Charles Field Haviland peint en 1870 d'après des photographies des années 1850.

p1020431.jpg

En 1881 la fabrique des Casseaux devient la société G.D.M. établie entre les familles Alluaud et Gérard, Dufraisseix et Morel. En 1900 elle devient la société G.D.A. (Gérard, Dufraisseix et Abott) et en 1989 Royal Limoges.