lat-opera-les-chevaliers-de-la-table-ronde-750x410.jpg

« Les Chevaliers de la Table Ronde »

« Les Chevaliers de la Table Ronde »
Vendredi 17 février à 20 h.
Spectacle lyrique à l’opéra théâtre.

lat-opera-les-chevaliers-de-la-table-ronde-750x410.jpg

Opéra-bouffe en trois actes de Florimond Ronger dit Hervé créé en 1866.
Livret d'Henri Chivot & Alfred Duru, version pour 13 chanteurs et 12 instrumentistes.
Compagnie Les Brigands. Chanté en français, surtitré en français - 2 h sans entracte.

Christophe Grapperon, direction
Nicolas Ducloux, piano et chef de chant
Pierre-André Weitz, mise en scène.


patrice_virot.png

« Le cœur des femmes »

« Le cœur des femmes »
Jeudi 9 février à 17 h.
Conférence de Patrice Virot professeur agrégé de cardiologie chez Catherine Verspieren.
Conférence suivie d’un apéritif .

patrice_virot.png


Dîner de Noël

Jeudi 15 décembre à 19h30 rendez vous à « L’escapade du gourmet », 5 rue du 71 ème mobile, pour le dîner de Noël.


images_1_-2.jpg

Sortie des 8 et 9 décembre

Jeudi 8 décembre à 14 h visite du Musée Rodin

images_1_-2.jpg

Le soir à 20h 45 nous irons au théâtre du Ranelagh voir Le Cid.

le_cid.jpg

LA CROIX : "Dans la mise en scène élégante et inventive de Jean-Philippe Daguerre, la tragicomédie de Corneille est énergique, poignante et drôle. Le roi à l'élocution hasardeuse, est une trouvaille comique. Elvire, la soubrette, une merveille d'intelligence espiègle. Les deux jeunes premiers interprètent , avec justesse et fougue, le couple imaginé par Corneille (...) ils envoûtent le public suspendu à la beauté fluide de leurs alexandrins. La musique espagnole interprétée sur scène par Petr Ruzicka et Antonio Matias, apporte du rythme et du relief."

Cette représentation sera suivie d’un verre offert par le Lyceum

Vendredi 9 décembre de 11 h à 12 h 30 visite guidée de l’île Saint Louis.

hotel-lambert-ils-saint-louis-paris.jpg

Rendez vous à la sortie du métro Pont Marie.


Conférence sur Anton Tchékov ( 1860-1904)

Lundi 5 décembre à 17h30, Christian Terlaud nous fera une conférence sur Anton Tchekov, intitulée « Une profonde nappe de tendresse dans la littérature du XIX siècle ».

Cette conférence aura lieu chez Martine de la Geneste et sera suivie suivie d’un apéritif.


Thé des Nouvelles

Le jeudi 1 décembre nous accueillerons les nouvelles à 15 h à la Chapelle Saint Martin.


cite_inernationale_tapisserie.jpg

Sortie en Creuse

Jeudi 24 novembre visite de la Cité Internationale de la Tapisserie à Aubusson à 10h.

La Cité Internationale de la Tapisserie fait écho à l’inscription de la tapisserie d’Aubusson au Patrimoine culturel immatériel par l’UNESCO en 2009. Ce lieu dédié au rayonnement de la tapisserie a ouvert ses portes à l'été 2016 au sein de l’ancienne École Nationale d’Art Décoratif d’Aubusson, entièrement restructurée : 1200 m2 d'exposition, une plateforme de création contemporaine et d'innovation, un lieu de formation complété par une pépinière arts textiles / art tissé, le premier centre de ressources sur la tapisserie en Europe.

cite_inernationale_tapisserie.jpg

Rendez vous à 10 h devant la cité de la tapisserie : entrée rue William Dumazet

Cette visite sera suivie du déjeuner au restaurant « Le coq d’or » à Chenerailles.

Puis à 15 h visite du château de Villemonteix.

C'est un château privé datant du XVe siècle.

villemonteix.jpg

À l'intérieur on peut admirer de belles tapisseries d'Aubusson dont les modèles sont de Isaac Moillon, peintre ayant réalisé des cartons pour les tapissiers d'Aubusson et des Flandres datant des XVIe , XVIIe et XVIIIe siècles. Il existe aussi du mobilier et des porcelaines de Sèvres également du XVIIIe siècle.

tapisserie_villemonteix.jpg108086560.jpg


souterrains_de_la_regle.jpg

Souterrains de la Règle

Mercredi 16 novembre à 15h00 visite des souterrains de la Règle

souterrains_de_la_regle.jpg

Mais à quoi servaient ces innombrables souterrains creusés au fil des siècles sous la ville ? De caves voûtées en galeries, nous descendrons à la rencontre d’un passé riche de 2000 ans, sous l’ancienne abbaye de la Règle.


63321742.jpg

Conférence « La reine Frédégonde ou la puissance de la féminité ».

Le jeudi 6 octobre à 17 h30 chez Catherine Verspieren à Boubeau Claude Valleix fera une conférence intitulée: « La reine Frédégonde ou la puissance de la féminité ».

Épouse de Chilpéric Ier, roi de Neustrie, Frédégonde est née à Montdidier vers 545 et morte à Paris en 597.

Simple suivante à l'origine, Frédégonde devient la maîtresse du roi mérovingien Chilpéric Ier, qu'elle persuade d'assassiner sa femme, la reine Galswinthe (vers 568). Cette dernière était cependant la sœur de Brunehaut, l'épouse du demi-frère de Chilpéric, Sigebert Ier, roi d'Austrasie. Le meurtre de Galswinthe suscite une violente animosité entre Frédégonde et Brunehaut et déclenche entre leurs familles une querelle qui durera plus de quarante ans. Frédégonde ourdit probablement aussi l'assassinat de Sigebert, en 575, et attente, sans succès, à la vie de Gontran (son beau-frère, le roi de Bourgogne), de Childebert II (le fils de Sigebert) et de Brunehaut.

Après le meurtre mystérieux de Chilpéric, en 584, Frédégonde s'empare de ses richesses et se réfugie dans la cathédrale de Paris. Avec son fils âgé de quatre mois, le futur Clotaire II, elle se place ensuite sous la protection de Gontran. À la mort de ce dernier, en 592, Childebert II, qui lui succède sur le trône de Bourgogne, attaque Clotaire, mais en vain. Entre la mort de Childebert (595) et la sienne, Frédégonde multiplie les intrigues en faveur de Clotaire, au détriment de Brunehaut, laquelle tente de régner par l'intermédiaire des fils de Childebert, Théodebert II roi d'Austrasie et Théodoric II roi de Bourgogne. Selon son contemporain Grégoire de Tours, Frédégonde était un monstre sans pareil.

63321742.jpg

Cette conférence sera suivie d'un apéritif.