EXPOSITION RAOUL DUFY MUSEE DE MONTMARTRE

Jeudi 2 Décembre nous étions un petit groupe de lycéennes à nous retrouver en matinée quelque peu essoufflées en haut de la Butte pour visiter l‘exposition inédite sur le Paris de Raoul Dufy. Situé au 12 rue Cortot, le musée de Montmartre est un havre de paix. Il fut la résidence d’Auguste Renoir de Suzanne Valadon et ce fut le premier atelier de Raoul Dufy.

Il s’installa après impasse Guelma non loin de là.

Catherine Coudert  notre conférencière nous a guidé au sein d’un parcours thématique de tableaux, dessins, photos, gravures, céramiques, meubles, tapisseries; pour Dufy il n’y a pas de frontières pour la peinture.

Cet artiste (1877-1953) né au Havre dans une famille de musiciens, a une vision très singulière et très moderne des paysages et monuments parisiens : explosion de couleurs éclatantes sur fond de roses exubérantes, multiples personnages, représentations frontales de monuments emblématiques dont la jeune Tour Eiffel.
Ce paravent chef d’oeuvre offre un panorama aérien.

Création de tissus en collaborant avec le couturier Paul Poiret, ensemble exceptionnel de canapé et fauteuils tapissés

Ces éléments de la vie urbaine, on les retrouve dans la Fée Électricité montrée ici dans une version réduite qui est la seule peinte entièrement par lui et issue du musée Pompidou.

Pour continuer ce dépaysement sur la Butte notre amie Armelle de Coudenhove nous avait réservé une table pour celles disponibles au restaurant La Maison Rose. Ce fut un déjeuner fort convivial.

Evelyne Peyroux


Réunion du Comité de la Fédération Française du Lyceum Club International

Mercredi 25 Novembre

Conformément aux statuts de la Fédération Nationale, le Comité a tenu sa réunion annuelle le mercredi 24 novembre 2021 préalablement à l’Assemblée Générale du 25 novembre 2021. En effet, les points présentés en AG doivent avoir été revus et votés en Comité.

Le comité est constitué

  • Du bureau de la Fédération Nationale soit : de la présidente (Isabelle Bertrand du Club d’Orléans), la vice-présidente (Béatrice Fix du Club de Caen), la trésorière (Marijke Jansen du Club de Grenoble), la secrétaire (Caroline Giard du Club de Lille).
  • Des présidentes des 16 clubs français et de leurs déléguées choisies parmi leurs membres. Je suis venue accompagnée de Marie-Thérèse Oudin, secrétaire générale de notre club parisien.
  • Du BCI. Seule Muriel Hannart, Présidente Internationale du Lyceum et de l’AILC a pu se libérer. Annie Fromont, présidente du club de Troyes était présente à double titre puisqu’elle est aussi la secrétaire internationale.

La Présidente Nationale a aussi exercé son droit d’inviter des personnes extérieures en l’occurrence la responsable du Bulletin International (Elisabeth Dragon) et les Webmasters nationales: Véronique Courtemanche et Nicole Douay, empêchée).

En dehors des points statutaires classiques (approbabtion du PV de la réunion précédente, nomination de scrutatrices, approbation des comptes), l’ordre du jour a été une préparation de l’AG du lendemain et si vous avez assistée à l’AG vous “savez tout”! Sinon je ne peux que vous encourager à aller voir le site https://www.lyceumfrance.org/federation-francaise/ pour le detail des discussions.

Néanmoins, il me semble important d’attirer votre attention sur

  • Le nouveau logo que nous avons déjà le droit d’utiliser même s’il ne sera “officiel”  qu’au congrès de Rabat
  • Le vote du comité pour une révision des statuts de la FFLCI (entre autre sur la durée du mandat de la présidente nationale)
  • L’action de mécénat avec l’Ecole du Louvre
  • Le calendrier international: Congrès 2022 (Rabat), Journées culturelles 2023 (Athènes)
  • Le calendrier national AG 2022 (Caen), AG 2023 (Grenoble), AG 2024 (Vannes)

En ma qualité de présidente du club de Paris, j’ai été heureuse de participer avec Marie-Thérèse Oudin, à ces réunions informatives et amicales mais aussi de voir que les chantiers que nous avons lancés depuis février 2021 ont anticipé les orientations de l’AILC et de la Fédération Nationale. En particulier, le besoin de se mobiliser autour du recrutement et du rajeunissement de notre club. Cela passe par la création de documents de communication spécifiques avec une identité modernisée, le mécénat et le renouvellement de l’offre ce que vise le programme “A la découverte du Lycéum”.

Je remercie l’équipe élargie qui m’aide au quotidien et vous toutes amies du LCIP. Si vous n’avez pas pu assister à l’AG vous trouverez ma présentation et mes commentaires dans la section du site dédié à Paris.

Avec toutes mes amities lycéennes,

Pascale Anderson Mair

Présidente


LE ROLE DES FEMMES DANS LA GUERRE

/

Le 28 octobre

Nous avons assisté avec intérêt à la conférence donnée par notre amie Dominique Ciavatti, membre du club de Paris sur le sujet passionnant du rôle des femmes dans la guerre et dans le maintien de la paix

Cette conférence zoom a réuni 50 lycéennes et quelques-unes de leurs amies

Il est vrai que Dominique a suivi un parcours hors du commun, Juriste de formation, elle a été successivement haut fonctionnaire au Ministère de la justice, Directrice de prison, Consultante au sein d’organisations internationales, engagements associatifs dans le domaine du handicap….

Après s’être interrogée sur l’origine de la guerre : est-ce comme le disait Jean Giraudoux, « pour y être sans les femmes, entre hommes », ou bien la guerre est-elle inéluctable quand on prend en considération l’instinct de prédation, quasi hormonal des hommes ?

Nous ne répondrons pas à cette question, mais nous constaterons que les femmes ont toujours payé un lourd tribut au moment des conflits : devant subvenir aux besoins de leurs enfants et des personnes âgées, tout en devant faire tourner à minima l’économie et en subissant des dommages collatéraux.

Dans les conflits récents et actuels les femmes n’hésitent pas néanmoins à prendre elles- mêmes les armes (Tamouls, Kurdes…)

La définition de la paix évolue également puisqu’on y inclut dorénavant les conditions de vie économiques et sociales.

Dominique nous a ensuite rappelé le rôle d‘Eleanor Roosevelt dans la rédaction de la déclaration universelle des droits de l’Homme.

Puis elle a insisté sur le rôle à l’OTAN, de deux femmes norvégiennes Générales responsables de mission du maintien de la paix en Afrique et à Chypre, tout en regrettant la définition de l’OTAN des conflits qui n’inclut pas les guerres civiles.

La conférence a été suivie de nombreuses questions

Isabelle Marx


VISITE DE LA BOURSE DE COMMERCE

Dans le cadre du programme "A la découverte du Lyceum"* a été proposée le vendredi 26 novembre la visite guidée de la Bourse de Commerce-Pinault Collection suivie d’un dîner dans une brasserie du quartier.

Que retenir de cette soirée?

En premier lieu, il faut aller visiter ce monument emblématique du patrimoine parisien et magnifiquement restauré par l’architecte japonais Tadao Ando à qui François Pinault confie tous ses projets muséaux comme le Palazzo Grassi et la Punta della Dogana à Venise. C’est spectaculaire et magnifique. Je vous invite à aller sur le site du musée (https://www.pinaultcollection.com/fr/boursedecommerce)  mais retenez que cette restauration repose sur l’idée du dialogue entre le passé et le présent, le patrimoine et l’art moderne, l’artiste et le visiteur.

Ensuite, à moins d’être férue et connaisseuse d’art contemporain (ce que j’admets bien volontiers ne pas être), il faut être "guidée" ce que notre conférencière, Catherine Coudert a fort bien fait mêlant à sa réelle expertise sur le sujet, anecdotes et points de vue. Se voir expliquer David Hamons artiste africain-américain change le regard sur des oeuvres provocantes où les transformations d’objets du quotidien sont autant d’allégories sur la société américaine. Pour ce premier accrochage d’ouverture, Catherine Coudert a aussi choisi de nous expliquer la célèbre statue-bougie d’Urs Fisher et les artistes figuratifs présentés à l’étage. Vous aurez compris, il faut voir ces collections (renouvelées tous les 6 mois) mais faites ces visites avec un "guide". Cela change tout!

Dernier point, un bon "tuyau" à partager: dîner au Bistro des Victoires délicieusement rétro, parisien et sympathique…et imbattable quant au rapport qualité-prix. C’est là que membres du clubs et leurs invités se sont retrouvés pour un moment d’amitié très joviale. 

Pascale ANDERSON Mair


DAMIEN HIRST-CERISIERS EN FLEURS

9 novembre 2021

DAMIEN HIRST L’EXPOSITION- Fondation Cartier -

« Les Cerisiers en Fleurs parlent de beauté, de vie et de mort » ou encore « Elles sont ornementales mais peintes d’après nature ».

Dernière série achevée par Damien Hirst, cette production s’inscrit dans la lignée des recherches picturales qu’il mène depuis le début de sa carrière. Né au Royaume-Uni en 1965, il travaille aussi bien la sculpture que l’installation, la peinture et le dessin.

« Cerisiers en Fleurs » est la première exposition de Damien Hirst en France. 30 toiles exposées sur 107, sur la toile Damien Hirst mêle touches épaisses et projections de peintures, une peinture presque figurative.

Nous avons été accueillies par une conférencière de la Fondation Cartier, nous sommes restées sous le charme printanier de cette exposition qui nous a beaucoup rappelé Les Nymphéas de Claude Monet. C’est une peinture qui vibre de petites fleurs blanches et roses, qui célèbrent le Hanami japonais. Ses tableaux se répondent les uns aux autres. Une exposition pleine de poésie, juste un grand moment zen, de bien-être et de lumière dans ce début d’hiver parisien.


Echange littéraire avec Rabat

jeudi 10 juin 2021

Vitraux de l'église de Thoureil

Les échanges littéraires avec Rabat ont été mis en place par la Fédération afin de faciliter l’intégration du nouveau club de Rabat isolé par la Covid. Ces échanges se déroulent par zoom et concernent tous les clubs de France.

Dans ce cadre Paris propose un échange sur :

« Lettres à Matisse et autres écrits sur l’art » Tahar Ben Jelloun.

Tahar BEN JELLOUN, né en 1947 est un écrivain, poète et peintre franco-marocain.

Tahar Ben Jelloun nous offre au plus près de l’émotion, un hommage touchant et coloré à Matisse

L’un écrit comme l’autre aimait peindre, toute la lumière du Maroc et de Tanger transparait à travers ces lignes et ces couleurs. Matisse a séjourné à Tanger en 1912 et 1913.

Extraits : « Le vent venu de l’Est fait trembler les chênes hauts dans le ciel. Il soulève une poussière d’or et des platanes aux racines meurtries. »

« La mer, là-bas, blanche, verte, bleue. Les bruits de la ville se retirent laissant au vent sa musique sans harmonie. »

« Le ciel est d’un bleu inquiétant, Ce bleu-là, vous allez l’adopter. »

Tahar Ben Jelloun a partagé avec Claudio BRAVO une amitié profonde et durable. Dans ce petit livre il lui consacre trois chapitres : Architecte de la lumière, La ferme de Claudio et Claudio n’est plus.

Claudio Bravo tombe amoureux du Maroc et s’y installe en 1972. « La lumière du Maroc lui a inspiré la certitude que la couleur est une invention qui prend sa source dans la Méditerranée ». Peintre hyperréaliste ou peintre poète teinté d’humour avec un grand sens de la perfection.

Circé
Belkahia

Tahar Ben Jelloun évoque ensuite un certain nombre de peintres et artistes qu’il a rencontrés et appréciés. Voici l’exemple de trois peintres marocains.

Farid BELKAHIA , homme de la matière « il n’imagine pas, il recrée ». ses racines africaines, antillaises, indiennes et européennes lui permettent une grande ouverture d’esprit, et le dote d’une liberté d’expression sans fin.

Chaïba TALAL, dite CHAÏBA, née en 1929 dans la campagne de Chtouka, mère de famille à 13ans, veuve à 15 ans, analphabète, elle travaille comme femme de ménage pour survivre, avant que ses toiles soient exposées dans le monde entier. « Peintre des couleurs, son art provient du cœur et du rêve. Des personnages se poussent jusqu’à perdre leurs formes, afin de s’installer sur la toile. Des têtes disproportionnées, des yeux immenses, une expression étrange mais humaine ».

Saad HASSANI, né en 1948 à Rabat. Il s’installe à Casablanca en 1972. De l’expressionnisme abstrait, son œuvre, qui ne se limite pas à la peinture, retourne à une forme plus figurative à partir de 1990. « Ce qui l’intéresse, c’est le mouvement, la couleur ». « Avec le travail d’Hassani, la beauté est présente, jamais immédiate et annoncée. Elle est aussi dans le regard sachant la repérer, la vivre et la célébrer ».

Tahar Ben Jelloun se présente comme un amateur à l’écoute de son plaisir et de ses émotions. C’est par le cinéma qu’il découvrira la peinture. La relation de Tahar Ben Jelloun à l’art est émotionnelle, affective plus qu’intellectuelle et technique. Il aime écrire à la main et dessine pour son seul plaisir, plaisir qui lui donne l’énergie pour écrire.


Maîtrise Notre-Dame de Paris "hors les murs"

Grâce à notre amie lycéenne Florence Scholten, Directeur Administratif et Financier de la Maitrîse Notre Dame de Paris, nous avons pu proposer à nos amies du programme “Découverte” le concert d’ouverture de la saison 2021-2022 de la Maîtrise, en l’église Saint-Eustache, en présence de Monseigneur Patrick Chauvet, Recteur Archiprêtre de la Cathédrale et du Père Trocheris, curé de l’église Saint-Eustache.

Cette soirée exceptionnelle du 19 octobre 2021 fut émouvante à plus d’un titre.

Après ces longs mois de restrictions sanitaires ayant fortement perturbé les répétitions et annulé les concerts, l’émotion et la joie des chanteurs étaient palpables : ils se retrouvaient enfin réunis (enfants, adolescents et jeunes adultes), devant un public enthousiaste.

Le programme “Musique Romantique Allemande”, parfaitement exécuté, avec des pièces de Rheinberger, Bruckner, Brahms et Mendelssohn nous a plongées dans un univers solennel, lyrique et romantique. Ce fut tout simplement magnifique.

Mais la soirée ne s’est pas arrêtée là ! Nous avons ensuite fort bien dîné rue Montorgueil aux Artizans et porté haut la raison d’être du Lyceum en alliant culture et amitié. La tablée fut extrêmement joyeuse, animée et amicale.

 “A la découverte du Lyceum” est un programme d’activités en soirée, à destination des membres du club en activité professionnelle. Il est aussi ouvert aux adhérentes, accompagnées d’amies qui pourraient être intéressées par le Lyceum. Il propose un échantillon de tout ce que le club propose à ses membres : visites guidées, conférences, soirées thématiques, concerts... Prochainement sont proposées : une soirée oenologie (4 novembre), une conférence sur l’islam radical (16 novembre) et la visite de la bourse de commerce (le 26 novembre). Si vous souhaitez en savoir plus, écrivez à pascaleandersonmair@gmail.com.


Soirée Oenologique

Les vins de Sancerre, blanc et rouge, ont remporté les suffrages des participantes à la première soirée “oenologie” du club, talonnés par deux outsiders bien différents et inattendus: un Muscadet-sur-lie, vif et gouleyant et un Coteaux-du-Layon, moelleux à souhait.

La première soirée du cercle animée par Véronique Plessier Chauveau et son fils Aymeric, sommelier et négociant, porte sur la découverte des vins de Loire: 4 vins blancs et 2 vins rouges.

Peut-être vous ne nous croyez pas, mais ce cercle est une affaire sérieuse, nous sommes là pour apprendre!

Après la présentation générale de cette vaste région viticole qui part de la Loire “bourguignonne” et coule jusqu’à l’estuaire nantais et l’évocation de ces nombreux cépages dont le sauvignon (sancerre blanc), le pinot noir (sancerre rouge), le cabernet franc (chinon) le chenin (coteaux-du-layon) et le melon de Bourgogne (muscadet), Aymeric nous a donné les bases de la dégustation à savoir et dans cet ordre: l’examen visuel, l’examen olfactif et l’examen gustatif.

Comme le dit si bien notre amie Svetlana Desmé “les amateurs de vin sont des gens formidables” et nous avons passé une soirée intéressante, animée et joyeuse tout en consommant modérément. En dégustation, on ne finit pas son verre, on jette beaucoup…enfin pour certaines!

Soyons honnête nous avons encore du travail avant de manier le bon vocabulaire et qualifier l’équilibre, la longueur, la complexité ou l’expression d’un vin…mais nous sommes studieuses…continuerons notre formation au début de l’année prochaine en abordant le bordelais. Le cercle se réunit tous les deux mois chez une lycéenne et “étudie” une région ou un type de vin. Christiane Farry a eu pour cette première la gentillesse de nous accueillir dans son joli appartement et cette intimité contribue à l’ambiance amicale. Un grand merci à Christiane pour son hospitalité raffinée.

Ce cercle réservé aux membres du LCIP a été proposé à des invités intéressées par le club dans le cadre du programme “Découverte”. Il reste encore quelques places au sein du groupe Œnologie, n’hésitez pas à vous rapprocher de Véronique Plessier-Chauveau pour plus d’informations.

Pour votre information complète voici la liste des vins dégustés accompagnés d’idées de mets

Muscadet Sèvres et Maine sur lie - Domaine de l’Epinay (cépage: melon de Bourgogne) Fruits de mer
L’ Argonnette - Pierre Chauvin (cépage: chenin sec) Apéritif, poisson et viande blanche en sauce
Sancerre blanc – Domaine de la croix St-Laurent (cépage: sauvignon) Poisson en sauce, omelette aux champignons, jambon braisé au vin blanc et fromage de chèvre de la région
Coteaux-du-Layon – Pierre Chauvin (cépage: chenin) Apéritif, foie gras, fromage persillé et dessert
Sancerre rouge – Vignoble Dauny - Romble (cépage: pinot noir) Terrine de volaille, agneau, viande rouge, charcuterie, barbecue
Chinon Les Puys de Wilfrid Rousse (cépage: cabernet franc) Volailles, veau et agneau