TOSCA

« Il me faut mettre en musique des passions véritables disait Puccini , des passions humaines, l ‘amour et la douleur, le sourire et les larmes, que je les sente, qu’elles m’empoignent et qu’elles me secouent….C’est alors seulement que je peux écrire de la musique »…. « Je suis un homme de théâtre, je fais du théâtre et je suis un visuel. Je vois les personnages, les couleurs et les gestes des personnages. Si enfermé chez moi, je n’arrive pas à voir une scène, plantée là devant moi, je n’écris pas, je ne peux pas écrire une seule note… »

Grand opéra romantique, dans le courant du vérisme, Tosca mena Puccini au sommet de la gloire. Amour jalousie et mort, la présentation proposée par Edith et Françoise promettait des émotions fortes….

Le MET nous offre ce soir la quintessence de l’art lyrique, dans ce qu’il contient de plus caractéristique et de plus prestigieux.

Belle soirée et discussions sympathiques à la « Stella d’Oro » …

Que désirait vraiment Puccini, faire pleurer ou faire mourir ?…

dsc_2533.jpg