visite commentée par CATHERINE LEGOFF :
Née avec l’accession d’AqaMuhamad au pouvoir en 1788, la dynastie Qajare va permettre à l’Iran de passer d’une vie nomade et rurale à une modernité proche de l’occident.
portrait-asker-khan-ambassadeur-iran-542x800.jpg
Fath Ali Shah ouvre son pays, soutient les arts en tant qu’artiste et mécène ; il gouverne avec faste, crée l’ordre du lion et soleil à l’imitation de Napoléon Ier qu’il admire et dont il recherche la protection.
e45ab00_3244-1vwvzhs.pz8s.jpg
inv-4096-704x800.jpg
Peinture, verrerie, art du métal ou calligraphie sont portés à un haut degré d’excellence.
reliure-decor-de-rose-et-de-rossignol-521x800.jpg

Mais c’est surtout son descendant Nasir al Din Shah qui transforme l’Iran en lui imposant ses découvertes occidentales telles que l’électricité ou le chemin de fer
. Sa découverte et sa passion pour la photographie aide à la transformation des mentalités au point qu’il exige l’enseignement de la perspective d’abord à l’école polytechnique et ensuite aux Beaux Arts.
Cette modernisation n’empêche pas la poursuite des méthodes artisanales traditionnelles qui offrent à cette période un équilibre entre authenticité autochtone et imitation occidentale, dans le respect de l’Islam chiite équilibré par le courant mystique.
35001298_609482889450263_1133433623077191680_n.jpg

SYLVIE DELEDALLE ET FRANCE CHEVILLOTTE