Très belle exposition thématique sur la fleur exprimée sous toutes les formes de l’art mais aussi exposée dans les plus représentatives émanations des traditions de notre région : fleurs en céramiques, fleurs imprimées, fleurs en paille, fleurs peintes, fleurs brodées, fleurs en marqueterie, etc…

Nous avons admiré ces centaines d’objets du plus ancien (un pavé du XIe siècle de l’Abbaye Notre-Dame du Pré) au plus récent (une robe-fleur, commandée par le Musée de Lisieux en 2004 pour une fête des dahlias au château de St-Germain de Livet). Nous retiendrons particulièrement les Chaperons de Charité qui identifiaient les Confréries qui, depuis le moyen-âge, accompagnent les inhumations, les poteries du Pré d’Auge ornées de fleurs stylisées, les porcelaines et autres faïences. Enfin, nous nous sommes attardées sur une vision de la fleur retrouvée dans les tableaux, dessins et sculptures exposés dans les Musées de Lisieux où l’on a admiré, parmi d’autres, la toile de Léon Riesener, intitulée « Liliums dans la forêt ». Le lys était d’ailleurs le sujet central d’une étude présentée sous le titre « Les Avatars du Lys ».

Pour terminer cette enrichissante visite, nous retiendrons aussi la présentation de trois meubles : une commode du XVIIIe, signée LEFEBVRE où la fleur s’épanouit sur la devanture de tiroirs et d’un guéridon ayant appartenu à Henri Chéron alors qu’il était Ministre de l’Agriculture, ainsi que celui de Mgr Hugonin, évêque de Bayeux-Lisieux.

Michèle FABREGA