Enfin, les revoilà… Les trois “copines”. On a plaisir à les retrouver, toujours aussi drôles et émouvantes, mais ont-elles vraiment changé ? Rien n’est moins sûr ! Léonie la “working girl” qui s’obstine à trouver la stabilité pour se rassurer. Chloé l’intellectuelle qui se pose toujours autant de questions sur l’amour et qui décidément n’y comprend rien.

Et Pénélope l’ingénue en proie à un terrible doute, a-t-elle vraiment tué son amant Gérard ?

Une pièce dynamique entre “Desperate Housewises” et “Sex and the city”…

Que de bonheur en perspective !

« Le talent d’auteur de ces trois jeunes femmes, leur sens du dialogue, leur délire atypique, la vision fragile et lucide qu’elles ont de leur contemporaine m’ont immédiatement touchée en même temps que je trouvais les situations originales et irrésistibles. Cette pièce possède une vraie vision des femmes qui, n’ayant toujours pas trouvé la clef du bonheur, continuent d’espérer : incisives mordantes et intelligentes. »